Libreville juge comme une provocation la volonté d’Oyo d’envoyer comme émissaire Omar Junior Bongo au Gabon

0
7084

Denis Sassou Nguesso est dans la provocation continue envers Ali Bongo malgré les tentatives d’apaisement entre les deux camps. Le point de discorde est la situation du petit-fils du président congolais, interdit de séjour au Gabon par son demi frère Ali Bongo. Denis Sassou Nguesso, souhaiterait envoyer à Libreville comme émissaire auprès de son homologue, le même Omar Denis Junior Bongo Ondimba. Une provocation pour le clan Ali Bongo.

Ces derniers mois, Denis Sassou Nguesso ne se sépare plus de son petit-fils Omar Denis Jr Bongo Ondimba qui a rang de conseiller spécial. On les a vu dans l’humiliation de Londres, le petit-fils portant la sacoche du grand-père.

Le défunt ministre gabonais des affaires étrangères a passé ses dernières heures au Congo sur une table avec Omar Denis Jr Bongo Ondimba, soupçonné de l’avoir empoisonné par Libreville. Le fils d’Omar Bongo, occupe désormais assume d’importantes responsabilités auprès de la présidence congolaise.

Mais, Libreville ne veut rien savoir de sa présence sur son sol même sous la couverture d’émissaire. Les gabonais l’ont fait savoir aux congolais de vive voix avec la menace de l’annulation de la rencontre prévue entre Ali Bongo et les émissaires de Sassou Nguesso.