UDH-Yuki : le bureau politique décide la déchéance de son premier vice-président

0
732

Les membres du bureau politique de l’Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki) ont rendu publique une déclaration dans laquelle ils exigent la déchéance du premier vice-président et président par intérim de ce parti Pascal Ngouanou.

En effet, le premier vice-président et président par intérim est accusé de haute trahison en proclamant à l’insu du bureau politique soutenir le pouvoir en place et en déclarant sans en avoir reçu mandat de se mettre à la table de négociation en 2026 avec le pouvoir en place.

Les membres du bureau politique reproche à ce dernier d’avoir organisé une assemblée générale illégale à l’insu et au mépris du bureau politique organe supérieur des décisions du parti ainsi que d’avoir distribué des billets de banque lors de cette activité.

C’est ainsi que face à ces agissements « les membres du bureau politique signataire de la présente déclaration après un débat contradictoire et très fructueux décident à l’unanimité la déchéance de monsieur Pascal Ngouanou », indique la déclaration.

Ils ont qualifié ces actions de manoeuvres ayant pour but d’inféoder l’UDH-Yuki au pouvoir et à détourner le parti de sa vocation première qui est de porter et de concrétiser les espoirs de nos militants et sympathisants en particulier et de de tous les congolais en général pour un congolais plus uni, plus démocratique tourné vers le développement intégré. 

« Conformément à l’acte numéro 032-2019/UDH-Yuki/BP/PRCAB du 24 octobre 2019 portant nomination des membres du bureau politique, le deuxième vice-président monsieur Fernand Gilles Bassenikila assurera l’intérim du parti jusqu’à la reprise des travaux du congrès».