Pourquoi Isidore Mvouba s’oppose à l’interdiction des produits éclaircissant la peau?

0
1438

Un député de l’opposition appartenant au parti YUKI de defunt Guy Brice Parfait Kolelas a présenté une proposition de loi qui interdit l’importation des produits éclaircissant de la peau afin de lutter contre le cancer de la peau et surtout la perte de l’identité noire. Isidore Mvouba, le président de la chambre a bloqué cette proposition de loi jugée de provocatrice.

Les mandants reprochent souvent à leurs représentants au parlement de rien proposer et de toucher une gros salaire pour leur silence. Mais ce qu’ils ignorent est que le pouvoir n’aime pas la contradiction et des bonnes propositions en faveur des populations.

Isidore Mvouba, président de l’assemblée nationale bloque depuis des mois la proposition de loi d’un député de YUKI interdisant non seulement l’importation et la vente des produits éclaircissant, mais aussi l’interdiction de nomination à des postes de haute fonction pour toute personne se décapant la peau. « Des mauvais exemples doivent être bannis de la société et de la gestion de l’État » stipule cette proposition de loi.

Dans les couloirs du parlement on murmure qu’en réalité Isidore Mvouba agit ainsi parce qu’il se sent visé par cette loi. Même un enfant sait très bien que Mvouba est amoureux du Tsoko et ne peut admettre sa dénonciation officielle. «  Parler du décapage de la peau au parlement c’est pointer aussi le président de la republier et cela n’arrange pas Mvouba » clarifie un député du PCT.

Denis Sassou Nguesso et Isidore Mvouba sont abonnés aux produits éclaircissant et ne peuvent cautionner son interdiction par un décret loi. D’ailleurs le fait d’en débattre au parlement est une attaque indirecte au chef de l’État. Mvouba qui a décidé d’imiter Sassou en tout s’est lancé dans cette affaire de Tilongo c’est bon et les conséquences sont visibles sur son visage.

«  Mvouba et Sassou ignorent peut-être qu’ils sont de mauvais exemples pour la société et la race noire ! On doit inculquer aux Congolais d’être fieres de leur couleur et d’éviter de tomber facilement dans un complexe d’infériorité idiote » lâche un autre député du PCT qui soutient en privé la loi.