Ouenzé,Talangai et Nkombo, les quartiers qui regorgent le plus grand nombre des PD de Brazzaville

0
2760

Ils sont pour la plupart jeunes, fanatiques ou membres du PCT dans sa section des jeunes. Ils livrent leurs fesses aux caciques dans l’espoir de se faire un chemin dans la politique ou l’administration. Les quartiers nord de Brazzaville sont leur bastion où la captation des nouveaux PD prend de l’ampleur.

Ouenzé, Talangai et Nkombo ont désormais la mauvaise réputation d’être le bastion de l’homosexualité à Brazzaville. Des jeunes hommes y vivant s’adonnent de plus en plus à cette pratique pour sécuriser leur quotidien et futur économique.

Le comble est que ces PD ne se gênent plus d’entraîner des personnes normales dans leur monde en formulant des promesses professionnelles et financières. Avec l’introduction de la sorcellerie dans la franc-maçonnerie au Congo, des pratiques diaboliques sont devenues le quotidien des membres de cette loge.

Il a été institué que tout bon franc-maçon doit sodomiser d’autres hommes pour le renforcement de sa puissance. En contrepartie, les sodomisés bénéficient des avantages du pouvoir. Étant des fainéants notoires et adeptes de la vie facile, nombreux sont ces jeunes des quartiers nord qui tombent facilement.

On peut les voir se vanter de leur nouvelle vie avec des maisons qu’ils construisent en des temps records. Leur opulence est une sorte d’incitation à d’autres de se joindre à eux. La filière s’agrandit et il n’est plus étonnant pour certaines femmes d’apprendre que leurs époux sont les épouses d’autres hommes.