Maurice Nguesso a déconseillé Jean Yves Sassou de kidnapper et faire violer la députée Princesse Mouangassa

0
2506

Le patriarche s’est vu obliger d’intervenir auprès de son petit-fils pour éviter une folie qui aurait eu des conséquences désastreuses. Jean Yves Sassou Nguesso, fils de Wamba et petit-fils du chef de l’État n’a pas apprécié que la députée nommée Princesse Mouangassa fasse fuiter une vidéo intime de lui et sa copine Prunelle Dathet qui a fait le tour des réseaux sociaux. Pour se venger, Jean Yves a planifié le kidnaping et viol en équipe de Princesse.

Les deux petites du pouvoir qui étaient pourtant des vraies amies se sont éloignées à cause d’une trahison sexuelle qui a poussé Princesse Moungassa a usé de la salle méthode de la publication sur Internet. Détenant une vidéo intime de son ex copine Prunelle Dathet qui postulait aussi à un siège municipal dans le troisième arrondissement Poto Poto, Princesse a estimé la détruire en publiant sa sexe tape.

La vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux a soulevé la colère de Jean Yves Sassou Nguesso qui l’a pris pour une déclaration de guerre de la part de Princesse Mouangassa. Lui qui est né d’une mère Malienne ne s’est pas gêné de traiter Princesse de Mokongo ya Pamba Pamba qui devrait payer pour son acte.

Un plan de kidnapping de Princesse en pleine campagne électorale a été élaborée avec quelques éléments de la Garde Républicaine. La petite Mouangassa devrait être enlevée et gardée dans une villa à Kintélé où une violation en groupe et filmée était prévue.

Maurice Nguesso qui a eu vent de ce plan est vite intervenu en faisant comprendre à son petit-fils la dangerosité de son acte. Princesse Mouangassa est soupçonnée d’avoir été la maîtresse de Maurice Nguesso et de plusieurs autres caciques du pouvoir d’où sa nomination comme députée de Makélékélé 3 où elle a été battue par Alban Kaki.