Le Burkina Faso refuse de recevoir un émissaire de Sassou Nguesso

0
4834

L’émissaire du président congolais est resté bloqué à Lomé au Togo après le refus catégorique du capitaine Ibrahim Traoré de le recevoir. Faure Eyadema qui a joué l’intermédiaire entre Oyo et Ouagadougou est bien déçu du « non » de son homologue burkinabé. A Ouagadougou, on n’oublie pas que Denis Sassou Nguesso a tenté en vain d’initier l’ancien président Roch Marc Kaboré dans la franc-maçonnerie.

Denis Sassou Nguesso s’est cette fois-ci tromper d’interlocuteur en voulant coûte que coûte se rapprocher des trois leaders de l’AES. L’on se souviendra que profitant du séjour du ministre malien des affaires étrangères à Brazzaville dans le cadre de la compagne électorale constitutionnelle, Oyo avait tenté un rapprochement avec Asimi Goita.

Abdoulaye Diop a qui a vécu à Poto Poto avait fait savoir au clan Sassou d’oublier Goita qui a une idée négative du vieux dictateur congolais. Passant par son élève dans la franc-maçon Faure Eyadema, Sassou Nguesso a cru réussir son coup du côté de Ouagadougou.

Le président congolais a dépêché à Lomé son émissaire censé rencontrer le capitaine Ibrahim Traoré du Nurkina Faso grâce à la médiation togolaise. Mais c’était sans connaître la détermination de l’actuel pouvoir Burkinabé à s’éloigner des présidents africains marionnettes de l’occident et ennemis de leur peuple.

L’émissaire de Sassou est resté bloqué dans un hôtel de luxe la capitale togolaise avant de se voir signifier par la présidence de ce pays du refus catégorique de Ouagadoudou de le recevoir. « Avec Denis Sassou Nguesso, on a pas grand-chose si ce n’est rien de bon à nous dire » a été le message transmis par Ouagadougou à Lomé.