France : Cocufié dans son propre salon, un congolais jette le canapé et pardonne sa femme

0
1868

Jean R, 46 ans, originaire du Congo-Brazzaville, a surpris, en rentrant du travail, sa femme avec son amant en pleins ébats dans son canapé à Ris Orangis en région parisienne. Il a décidé de pardonner sa femme, à condition que le canapé soit jeté.

Une semaine plus tard, les deux familles se sont réunies pour tenter de trouver une solution à cette flagrante infidélité. Tout le monde s’attendait à ce que Jean R décide de répudier sa femme infidèle et réclamer le remboursement de la Dot.

Mais prenant la parole devant les deux familles, il a décidé de pardonner sa femme, à condition que le canapé soit jeté. Sa femme devrait en acheter un autre dans un bref délai.

Les sœurs de Jean R ont insulté leur belle-sœur infidèle avant de demander à leur frère de les oublier tant qu’il sera en couple avec elle. Il faut dire que depuis des années la femme de leur frère était soupçonnée d’infidélité bien que lui, la défendait toujours.

 » Jean nous a foutu la honte de notre vie, comment peut-il devant toutes les deux familles réunies décidé de pardonner cette bordelle qui venait d’avouer son infidélité? Ce n’est pas un homme notre frère, il a dû manger le caca de sa pute de femme! » se plaignaient ses sœurs.

A Jean R, il lui a été reproché par tout le monde d’avoir propager l’infidélité de son épouse dans toute la famille pour après la pardonner devant tout le monde réuni. « Il aurait dû régler cette affaire en famille et éviter de mélanger tout le monde, bien que c’est notre fille, mais on été humilié! » regrette la famille de la femme infidèle.

Le cocu a trouvé le vrai coupable en son canapé qu’il ne veut plus voir dans son salon et a pardonné son épouse et son amant visiblement qu’il a pourtant surpris en plein match sur le dit canapé incriminé.