Filmé entrain de pleurer son ami Mouamba à Sibiti, Sassou exige qu’on efface les images

0
2795

Le 26 janvier dernier, contrairement à ce que pensait la famille du défunt, Denis Sassou Nguesso s’est rendu à Sibiti, assister aux obsèques de son ancien premier ministre et ami, Clément Mouamba, décédé le 29 octobre en France suite de Covid. C’est la deuxième fois, après le décès de sa fille Edith que les gens ont pu voir le chef de l’État verser des larmes. Les curieux qui ont pu filmer ces moments ont été priés respectueusement de les supprimer de leurs téléphones.

Le comportement irresponsable désormais à la mode qui consiste à tout filmer n’épargne pas le clan Sassou. A Sibiti, aux funérailles de l’ancien premier ministre Clément Mouamba, Denis Sassou Nguesso, qui n’a pu se contenir a été filmé entrain de verser les larmes. C’est le coté humain du citoyen Jean Sassou qui s’est exprimé ce 26 janviers dans la capitale de Lekoumou.

Alors que la famille Mouamba en plein conflit à cause de l’argent détourné des funérailles ne s’y attendait pas, Denis Sassou Nguesso a atterri à l’aéroport de Sibiti pour rendre un dernier hommage à son ami et frère, Clément Mouamba. De Sassou Nguesso, on peut tout dire sauf son côté humain quand il se met dans la peau de Jean Sassou. Un homme fidèle en amitié qui ne pouvait qu’ accompagner son ami jusqu’à son dernier demeure.

Certains notables Bayaka estiment que Sassou est venu à Sibiti dans le seul but de les empêcher de réaliser quelques rituels sur le corps de leur fils Clément Mouamba. Des rituels dont le but serait aussi de rendre justice à tout ce qui aurait fait du mal de son vivant à Clément.

Accompagné de son inséparable épouse, Denis Sassou Nguesso, emporté par la tristesse que représente la perte d’un ami a pleuré. Des instants que certains curieux insensibles ont voulu immortaliser en filmant. Le président qui s’en est rendu compte à demander à sa garde de veiller à ce que les images soient détruites et de ne pas emmerder les filmeurs.