Des policiers fortement blâmés pour avoir dispersé une rencontre des « ma copine » à Kintelé

0
1742

Se référant pourtant à leurs valeurs Bantou, une patrouille de police a dispersé à coup de fouets une rencontre des PD dans un VIP à Kintélé dans la banlieue nord de Brazzaville. Alertée par quelques uns de ces PD, la hiérarchie policière a fortement blâmé cette équipe des agents en leur rappelant que leur rôle n’est pas celui d’intervenir dans la vie privée des citoyens. « Ces PD se protègent entre eux et c’est triste pour le Congo ! » a regretté le chef de la patrouille.

Une dizaine des PD s’étaient donnés rendez-vous dans un VIP situé non loin du stade de Kintélé pour des retrouvailles très chaudes entre alcool et sexe. Une rencontre qui n’a pas plu à certains voisins qui n’ont pas hésité à alerter la police.

Une patrouille sous les commandes du capitaine Ndinga a débarqué sur les lieux pour s’enquérir des faits. Après une petite inspection, les policiers ont décidé de l’évacuation pacifique des lieux par les PD. Mais ayant opposé une farouche résistance tout en proférant des menaces à l’encontre des policiers, les homosexuels ont été déguerpis manu militari en jetés en cellule.

Usant de leurs téléphones, certains PD ont alerté leurs relations au sein de la police en insistant d’être victimes d’une bavure de quelques agents. Aussitôt, le capitaine Ndinga a été l’objet des menaces de ses supérieurs l’ayant exigé de libérer immédiatement la dizaine des PD jetés en cellule.

On pouvait s’apercevoir de comment une fois leur liberté actée, les PD se sont mis à se vanter d’avoir des relations au sein même de la police. Ils ont même dit aux policiers avoir le pouvoir de les sanctionner ou de les muter. « Vous incarnez la honte de notre race et vous en êtes fières, le problème n’est pas à votre niveau, plutôt à celui des PD qui nous dirigent » a lancé un policier aux PD.