Claudia Sassou-Nguesso : « ceux qui attendent la chute de notre pouvoir vont lire l’heure »

0
4005

Il est claire que le clan Sassou considère que le Congo comme leur bien familial qu’il doive défendre même au prix des milliers des vies humaines. No contente de supplier un homme d’être avec elle, Claudia Sassou Nguesso a répondu aux bruits d’un renversement du régime par une phrase défiante : «  ceux qui attendent la chute de notre pouvoir vont lire l’heure, tout est sous contrôle et le Congo n’est pas le Gabon ou le Niger ».

Quand un homme se compare à Dieu, il ne réalise plus sa vulnérabilité et est souvent rattrapé par la réalité. Les cas Mobutu, Bongo, Idi Amin Dada, Ceauscau etc sont légions. En croyant avoir acheté la conscience de nombreux Congolais auxquels ils ont imposé le choix de la franc-maçonnerie et de l’obscurantisme, le clan Sassou pense être à l’abri des sauts d’humeur patriotiques.

Les récents coups d’État au Gabon et Niger qui ont impliqué directement les commandants de la garde présidentielle semblent avoir poussé Claudia Sassou Nguesso au « touba-touba ».

Le peuple Congolais dans sa majorité espère un changement de régime eu égard à l’échec cuisant du clan Sassou. Mais, les membres de ce clan ont du mal à reconnaître cet échec et prône pour tout pour le pouvoir.

Des similitudes existent entre la Gabon et le Congo où c’est une famille qui a pris tout un pays en otage et prépare une succession clanique qui conduira le fils Sassou à la magistrature suprême. Il est probable et cela a toujours été évoqué depuis des années que la déstabilisation de la bande d’Oyo ne viendra que de l’intérieur.

Une éventualité que Claudia Sassou Nguesso balaie d’un revers de la main oubliant le projet putschiste avec assassinat de son père du général Norbert Dabira. L’avenir le dira aux Congolais !