Air France exerce de fortes pressions sur Macron pour ne pas fermer la destination Afrique

0
1443
Air France airplanes. Roissy airport in reduced activity. L'aeroport de Roissy Charles de Gaulle en activite reduite durant la periode du Covid 19. Roissy-en-France-FRANCE-25/05/2020//01JACQUESWITT_roissy027/2005260952/Credit:Jacques Witt/SIPA/2005260959

Dans son comportement de perroquet hautain souffrant d’un grand complexe d’infériorité, Nicolas Sarkozy affirmait à Dakar que l’africain n’était pas rentré dans l’histoire et plus balayait l’influence de l’Afrique sur la bonne marche de l’économie française. Les autorités françaises ont toujours fait croire à leur peuple de la puissance de la France, les poussant à sous-estimer les Noirs d’Afrique. Hors, il s’avère que sans l’Afrique , la France n’est rien contrairement à l’Allemagne et les Royaume-Uni. La pandémie a tout déballé et on a vu comment les sociétés françaises ont souffert de la fermeture des frontières avec l’Afrique et comment Air France a supplié les dirigeants africains de rouvrir leurs aéroports. Cette société aérienne craint sombrer suite à la décision de Macron de fermer les frontières avec les pays non UE.

L’Association internationale du transport aérien (IATA) rapporte ce mercredi que le trafic mondial de passagers transportés par des compagnies aériennes s’est effondré de 66% en 2020 par rapport à 2019, une évolution sans précédent sous l’effet de la pandémie.

L’Association internationale du transport aérien parle du « plus gros choc que le secteur ait jamais vécu ». Calculé en passager-kilomètre, un indicateur correspondant au transport d’une personne sur un kilomètre, le trafic s’est effondré de deux tiers en 2020.

Reflet des fermetures de frontières et autres restrictions décidées pour tenter de maîtriser la pandémie, les liaisons intérieures ont mieux résisté (-48,8%) que le trafic international (-75,6%), selon l’IATA.

Le trafic en avril était tombé à 5% de son niveau normal, avant de se reprendre pendant l’été. En décembre 2020, la chute du trafic passager atteignait encore 70%, tirant la moyenne de l’année à la baisse.

L’IATA, qui regroupe 190 compagnies aériennes dans le monde, a en outre prévenu que les perspectives d’une reprise en 2021 étaient « assombries » par l’émergence de nouveaux variants du Covid-19, sans pour autant formellement réviser à la baisse ses prévisions pour l’année.

Le président Emmanuel Macron a décidé de la fermeture des frontières aux pays non UE afin de limiter la propagation du virus variant Sud africain et brésilien. Une décision qui va clouer la compagnie Air France qui fait son plus grand chiffre d’affaires sur sa destination Afrique en abusant sur la tarification.

La direction de cette société est déjà entrain d’exercer de fortes pressions sur l’Élysée afin qu’elle trouve une excuse en se basant sur la FRANCAFRIQUE. Sans l’Afrique la France n’est rien, d’où son soutien indéfectible aux dictatures qui défendent ses intérêts.