Transport terrestre : Vers la mise en place d’un système de paiement électronique de la carte grise

0
799





La Direction générale de transports terrestres a annoncé, le 18 janvier, à Brazzaville, la mise en place dans les tous prochains jours du système de paiement électronique de la carte grise et d’informatisation des démarches administratives pour la traçabilité des ressources financières et simplifier la procédure administrative.




Ces réformes, vont selon les orientations du ministre de tutelle, non seulement renflouer les caisses de l’Etat, mais aussi aider les demandeurs de la carte grise à faire des formalités en ligne et même payer depuis leur maison, a dit le directeur général des transports terrestres, M. Sadate Girest Bokenga Manzekele,  au cours d’une réunion de prise de contact avec les directeurs départementaux.

Selon lui, ces réformes permettront d’éviter les tracasseries administratives et financières qui depuis plusieurs années empêchent les directeurs départementaux d’envoyer les dossiers à la direction générale pour établir en temps réel les cartes grises définitives qui sont comme des «actes de naissances des véhicules».

 «Dans les formalités, il y a plusieurs structures qui interviennent dont la société Codami qui impriment les cartes grises et permis et les agents du trésor qui perçoivent de l’argent au côté de ses sociétés pour la part de l’Etat », a-t-il expliqué. M. Bokenga Manzekele a signifié que des «déclarations de recettes devraient être établies pour nous permettre de suivre les versements au niveau du trésor public», mais il se passe que ces régisseurs déclarent des fonds à leur gré sans aucun contrôle.

A cet effet, le Dgtt a mis en garde les usagers qui passent par des intermédiaires pour obtenir la carte grise définitive ou renouveler la carte grise provisoire. «Les montants perçus pour le renouvellement de ce document vont dans les poches de certaines personnes. Le phénomène pérenne de l’obtention de ce document est aussi dû au manque de payement. Cette situation empêche les directions départementales d’envoyer des dossiers à la tutelle», a-t-il dénoncé.




Face à cette situation, la bancarisation s’avère nécessaire et va se faire progressivement en fonction du contexte lié aux problèmes d’électricité de certains départements, a-t-il souhaité. La Dgtt est en pourparlers avec le ministère des Finances sur les mesures à mettre en œuvre, a-t-il fait savoir, indiquant que les départements les plus concernés par ces mesures sont Brazzaville, Kouilou, Pointe-Noire, le Pool et la Sangha.

Outre la bancarisation, la Dgtt souhaite mettre en place le call center pour répondre aux préoccupations de la population sur l’évolution d’un dossier ou autres.

Par ailleurs, la Dgtt a déploré la circulation des faux permis de conduire de couleur rose. Sur 529 permis retiré par la Police pour la mise en œuvre de l’application du décret 2011-105 du 11 février 2011 instituant le permis sécurisé, 151 seulement sont authentiques soit un taux de 70%, a-t-on appris.

(ACI/ Marlyce Tchoibinda Batchi)