Commerce: la marque de riz «Royal Umbrella» suspendue de vente au Congo

0
675

Depuis quelque temps, une vidéo sur la qualité du riz de marque «Royal Umbrella», fait le tour des réseaux sociaux. Soupçonné d’être impropre à la consommation, ce riz est produit en Thaïlande et importé au Congo par la société Regal. Aussitôt alertés, les services de la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes commerciales ont procédé aux enquêtes, pour retrouver l’origine de ce riz dans les circuits commerciaux. C’est ainsi le stock a été saisi et suspendu de vente. La nouvelle a été donnée par Philippe Nsondé-Monzié, directeur de la concurrence et de la répression des fraudes commerciales, accompagné de Martin Mubari, directeur du commerce intérieur, lors d’un point de presse, mercredi 12 janvier 2023, à son cabinet de travail, à Brazzaville.

En attendant les investigations ouvertes par la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes commerciales, le riz «Royal Umbrella» est suspendu de vente au Congo. Ce riz était vendu dans plusieurs supermarchés du pays et n’avait jusqu’ici pas fait l’objet de plainte comme on l’a vu récemment dans les réseaux sociaux. En attendant que les faits soient avérés par les services habiletés, la suspension de ce produit sur le marché a été l’une des mesures prises pour protéger la santé des populations. «Aucun sac de ce riz ne doit être vendu sur le marché, en attendant que nous arrivons à cerner la question. Il faudrait qu’on finalise les investigations qu’on a commencées, pour voir à partir des analyses physico-chimiques, faire comme ce que nous voyons à travers les réseaux sociaux», a déclaré, Philippe Nsondé-Monzié.

Philippe Nsondé Monzé, directeur général de la répresion des fraudes commerciales et Martin Moubéri, directeur général du commerce intérieur.
Philippe Nsondé Monzé, directeur général de la répresion des fraudes commerciales et Martin Moubéri, directeur général du commerce intérieur.
Les deux directeurs généraux devant les journalistes.
Les deux directeurs généraux devant les journalistes.

Par ailleurs, Le riz «Royal Umbrella» fera l’objet d’analyses approfondies au laboratoire. «Il faudrait bien qu’il y ait une expertise de laboratoire qui doit nous dire réellement, si ce riz est propre ou impropre à la consommation», a affirmé, le directeur général de la concurrence et de la répression des fraudes commerciales, tout en soulignant que la procédure pourrait durer plusieurs mois. Mais qu’à cela ne tienne, les services du Ministère du commerce sont déterminés à tirer cette affaire au clair.

Dans une déclaration rendue publique par Martin Moubari, il a été décidé, «qu’en attendant l’aboutissement des investissements ouvertes par la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes commerciales, la commercialisation du riz de marque «Royal Umbrella», importée par la société Regal, est suspendue jusqu’à nouvel ordre, sur l’ensemble du territoire national»Notons que les directeurs centraux et départementaux du commerce ont été appelés à veiller au strict respect de la présente décision qui entre en vigueur à compter de sa publication.