Russie : Le Congo a payé 200000 euros pour le doctor honoris causa de Sassou par l’ESE de St -Petersbourg

0
1880

Tous ceux qui veulent se faire des millions sur le dos du Congo savent que son président adore les éloges et les honneurs et qu’il suffit de si peu pour le berner.En 2024, Denis Sassou Nguesso oblige encore ses ministres à l’accompagner et le recevoir à chacun de ses voyages. Chaque 1er Novembre, des ministres abandonnent leurs défunts pour le suivre à Oyo honorer les siens. La rwandaise Françoise Joly n’est pas restée en marge à la seule différence qu’elle fait fort et en offrant à Sassou les éloges de haut niveau. En partance pour l’Azerbaïdjan préparer la voyage de son patron, elle est passée par la Russie où elle a payé la somme de 200000 euros ( 130millions cfa) pour obtenir de l’École supérieure d’économie de Saint-Pétersbourg le grade de docteur Honoris Causa pour ce dernier.

Sourire débordant adoubé d’une joie en excès, Denis Sassou Nguesso était le centre d’attention comme il aime tant dans une cérémonie à l’École Supérieure d’Économie de Saint-Pétersbourg. Il a été élevé au grade de docteur Honoris Causa et peut se venger une fois de plus de son manque de diplôme universitaire à cause de la pauvreté de ses parents et surtout ses limites intellectuelles.

Cette distinction d’une université d’un pays qui défie l’Occident et s’érige en défenseur d’un monde multipolaire est une aubaine pour la Rwandaise Françoise Joly de voir son pouvoir se renforcer à la présidence du Congo. Plus intelligente que la multitude de conseillers Mbochis de Sassou, Françoise Joly marque les points par la qualité de ses actes. Son astuce lui a permis de convaincre les Russes moyennant la somme de 130 millions cfa de décorer Denis Sassou Nguesso qui est aux anges et ne jure que par elle.

A l’occasion de sa visite d’Etat du 25 au 29 juin en Russie, le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, a été élevé au grade de docteur Honoris Causa par l’Ecole supérieure d’économie de Saint-Pétersbourg.

Appréciant le geste qu’il a qualifié de louable, le président congolais a reconnu qu’en associant son nom à ceux des précédents illustres récipiendaires, tels que Vladimir Poutine, Xi Jinping, Dmitri Medvedev et Jacques Delors, cette école de renom a honoré son pays et l’Afrique. « Je voudrais vous adresser mes sincères remerciements pour l’honneur que vous me faites ce jour, en me décernant la distinction de docteur Honoris Causa de votre prestigieuse université. Par cette consécration, vous rendez un vibrant hommage à la République du Congo, ce qui justifie la fierté légitime de mes compatriotes. De tout cœur, je remercie le recteur de cette structure.  Et, je lui dis merci pour les paroles aimables qu’il a tenues à l’endroit de mon humble personne. Merci pour tous ces témoignages de sympathie que je viens d’entendre et dans lesquels j’ai senti tant d’affection », a déclaré Denis Sassou N’Guesso. Il a souligné que cette université constitue le fleuron de l’enseignement et de la recherche de haut niveau de la Russie, notamment en matière des sciences économiques et humaines.

La position de premier plan conférée à cette école est le signe tangible de la notoriété qui l’est reconnue. D’autant plus que dans cette école se forge, chaque jour, l’auréole de la structure qui se perpétue en sa vocation de formation des élites dans plusieurs domaines clés.

Insistant sur l’intérêt que cette école apporte au plan de la coopération culturelle entre les Etats, Denis Sassou N’Guesso a précisé qu’elle contribue énormément à la formation qui est octroyée par les autorités de la Russie aux étudiants étrangers, en l’occurrence à ceux qui viennent de l’Afrique.