Retiré comme candidat à Ouesso, Léonidas Mottom radié aussi de la Grande Loge du Congo

0
3561

Un malheur n’arrive jamais seul dans la vie. Après avoir été retiré comme candidat aux législatives dans la circonscription de Ouesso 2 suite à ses propos contre le vivre ensemble, Léonidas Carrel Mottom Mamoni vient d’être aussi radié de la Loge maçonnique de Sassou et Okemba. Cette aile maçonnique qui prône l’amour et l’unité dont sont membres nombreux sudistes ne pouvait rester indifférent à l’indignation générale contre Mottom. « Tout sauf ça ! » aurait crié Mottom en apprenant sa radiation.

Quand il a commencé à flirter avec le pouvoir par l’organisation du tournoi Café Cacao à Ouesso, Léonidas Mottom qui ne vivait que du RSA en France est très vite approché par Edgar Nguesso qui lui propose d’adhérer à la franc-maçonnerie comme condition à son entrée dans la mangeoire.

Quelques années plus tard, il fait son entrée au gouvernement comme ministre de la culture au grand étonnement de son entourage qui doute de ses facultés intellectuelles et qui connaissent mieux sa vie désordonnée. Très vite, Mottom se rend compte que pour être apprécié par Sassou il faut manifester son excès de zèle à l’instar de Doukaga.

Il est élu député à Ouesso et sera viré du gouvernement pour incompétence et auteur de plusieurs scandales indignes d’un ministre. Il garde néanmoins son poste de questeur adjoint au parlement afin de le permettre d’avoir de quoi vivre. Dès qu’il a été nommé ministre, Mottom a acquis une double parcelle à la base juste où il construit un immeuble.

Léonidas Mottom a été ce ministre de la culture qui a bagarré avec le directeur du bureau congolais des droits d’auteur pour l’argent des musiciens, tout partait dans sa poche. Devenu franc-maçon, Mottom suit à la lettre les recommandations de la Grande Loge du Congo et devient l’un des plus grands PD de la Nation.

Actif et passif, on dit de lui qu’il proposait la somme de 200.000 frs aux jeunes garçons entre 16 et 20 ans pour les sodomiser. Des sacrifices pour la Loge et le pouvoir qui ne valent plus rien à cause d’un dérapage verbal lors de sa campagne à Ouesso.

L’ordre venant de lui-même Denis Sassou Nguesso de le retirer de la course à a députation a été suivi d’un autre à la Grande Loge du Congo de la radier de la franc-maçonnerie. Des grands maîtres à l’instar de Emile Ouosso et bien d’autres ont pesé sur cette radiation de celui qu’on qualifie d’un petit indiscipliné.