Rentrée académique : l’Apeec interpelle le gouvernement pour les passeports d’étudiants en attente

0
489

L’association des parents d’élèves et étudiants du Congo (Apeec) a suggéré, le 02 septembre à Brazzaville, au gouvernement de mettre en place une task-force afin de trouver une solution relative aux dossiers de passeports d’étudiants en attente.

« Préoccupée par la situation de nos enfants étudiants restés longtemps en attente d’obtention de passeports, l’Apeec interpelle avec force le gouvernement de la République sur l’impérieuse nécessité, au travers d’une task-force, de trouver une issue heureuse aux étudiants attendus dans les universités étrangères notamment françaises », a indiqué la déclaration lue par Benjamin Kimona, secrétaire général de l’Apeec.  

Dans le communiqué rendu public, l’Apeec propose que la task-force à mettre en place, pour la résolution des dossiers de passeport, soit composée du Premier ministre, des ministères de la Sécurité et de l’Ordre public ainsi  des Affaires étrangères, de la Francophonie et des Congolais de l’étranger.   

Par ailleurs l’Apeec a fait le point sur les préparatifs de la rentrée scolaire 2022-2023 pour demander au gouvernement de réviser les rubriques fixées par la circulaire du 9 janvier 2019 du ministère de l’Enseignement technique et de mettre en place les comités de gestion qui joueraient un rôle de rappel des mécanismes  d’administration financière des établissements scolaires d’enseignement général.

L’organisation parentale souhaite également que les taux annuels de contributions diverses des parents d’élèves et la répartition des montants à verser pour la prise en charge des enseignants bénévoles, prestataires et volontaires soient affectés par une note ministérielle.  

Au gouvernement, l’Apeec revendique la mise en œuvre du protocole d’accord du 27 septembre 2018 signé avec la coordination des diplômés des écoles professionnelles de l’enseignement (CEDPE), la publication des notes administratives de maintien des enseignants membres du comité national des enseignants communautaires du Congo (CNECC). Elle veut que soient rendus publics les textes d’intégration à la Fonction publique campagne 2020-2021 avant la notification et l’utilisation du quota de l’année 2022 ainsi que la prise en compte des enseignants communautaires d’éducation physique et sportive dans ces éventuels recrutements.  

L’association des parents d’élèves approuve la convocation, avant la rentrée 2022-2023, d’une séance de travail avec le Premier ministre et les autres partenaires pour jauger les facteurs empêchant une rentrée scolaire apaisée.

De même, l’Apeec a analysé et apprécié les statistiques des résultats des examens d’Etat. Elle relève pour l’année scolaire 2021-2022 une amélioration de 3,67% au baccalauréat général et 61% soit 3,6% du taux de réussite au brevet d’études du premier cycle.  Pour le baccalauréat technique, l’Apeec notifie que le taux de réussite est de 40,54% soit une légère augmentation de 6,44% et pour tous les brevets, le taux moyen de réussite 2022 est de 68,42% contre 64,01 en 2021 soit une légère augmentation de 4,41%.

L’Apeec s’est félicitée du maintien de la lutte contre les antivaleurs en milieu scolaire et des reformes engagés par les autorités des sous-secteurs éducatifs. Elle a réitéré sa volonté de voir les enseignants s’approprier des nouveaux programmes éducatifs et l’insertion de nouveaux manuels de français, des mathématiques et des sciences aux classes du primaire : CP1, CP2 ainsi qu’en classe du secondaire notamment en 6e et 5e.