Passe Sanitaire : les policiers se frottent déjà les mains sur ce grand business tombé du ciel

0
777

Les autorités politiques ont annoncé des restrictions pour lutter selon elles contre la propagation imaginaire du Covid 19 dont l’obligation de la présentation d’un passe sanitaire dans les déplacements entre villes du pays. Une sorte de chantage vaccinal pour justifier les Dons liés à la pandémie qui fait déjà sourire les forces de l’ordre appelées à faire respecter cette mesure.

Les policiers et gendarmes déployés sur différentes routes du pays sont dans l’extase totale avec l’approche de l’entrée en vigueur de la restriction sur les déplacements entre agglomérations. Tout citoyen à partir du 1er novembre désireux de se déplacer hors de sa ville de résidence devrait présenter un passe sanitaire.

Dans les conversations des agents des forces de l’ordre, on retient déjà les calculs qu’ils font sur chaque billet à prélever aux voyageurs dont nombreux ne souhaitent pas du tout se faire vacciner. « On est tous Congolais et on se connaît, il faudra juste d’un peu de sous pour soit obtenir un passe sanitaire sans se vacciner ou soudoyer à chaque voyage les policiers » Affirment certains citoyens.

Un agent de la police déployé sur la RN1 se dit satisfait de cette mesure qui viendra l’aider à arrondir ses fins du mois. « Ce qui est sûr, chaque jour je ne m’en irai jamais avec moins de 20000 frs à la maison ».

Les déplacements sur la RN1 continueront avec des passagers qui vont corrompre les forces de l’ordre et défier cette mesure du gouvernement. Par ailleurs dans le corps médical, il faut s’attendre à une vente massive des passes sanitaires sans que l’acheteur se fasse vacciner. Une occasion en or que les autorités viennent de donner aux forces de l’ordre et personnel sanitaire.