P/Noire : le cadavre d’un parisien boycotté par sa famille, il avait préféré se marier que soigner sa mère

0
861

Un retour amer dans un cercueil pour Christophe K dont la mère s’était investit corps et âme pour l’envoyer en France des années plus tôt. Alors que celle ci luttait contre la mort à l’hôpital A Cissé de Pointe-Noire, son fils n’avait pas renoncé à son mariage en France estimé selon les songeurs à plus de 15.000 euros. Sa famille a boycotté l’arrivée de sa dépouille à l’aéroport A. Neto.

«  Pourquoi sa femme ne l’a pas enterré en France ? Cela prouve qu’elle est mauvaise et profiteuse. » Grogne la famille qui sait que c’est elle qui avait fait pression sur son homme afin que le mariage se célèbre.

A l’époque, la maman de Christophe K était gravement malade et hospitalisée à l’hôpital A Cissé et les moyens financiers faisaient défaut. Malgré les supplications de ses sœurs, il avait juré ne rien avoir sur lui sauf le budget prévu pour son mariage.

Joint au téléphone, sa femme avait nargué ses belles sœurs, les accusant d’être contre son bonheur en créant des raisons pour éviter son mariage. Elle avait fait comprendre à son mari que sa maman ne mourra pas et qu’il ne devait en aucun cas utilisé le budget réservé au mariage à cet effet.

Un Cousin de Christophe habitant en France ayant tenté de le raisonner avait été chassé de la maison par sa femme très irritée contre sa belle-famille. C’est ce même cousin qui s’était endetté auprès de sa banque pour sauver sa tante de la mort.

Christophe K avait célébré avec faste son mariage en banlieue parisienne et eu même le courage de faire parvenir la vidéo à sa famille.

Décédé de suite d’un AVC, parait-il à cause de l’infidélité de sa femme, son cousin s’est servi de son assurance vie pour rapatrier sa dépouille au Congo. Sa famille a boudé l’arrivée du cadavre et ne s’est pas présentée à l’aéroport. Accompagnant la dépouille, le cousin s’est retrouvé avec deux amis de Christophe et trois cousines paternelles.

Ni sa maman, ni ses sœurs et frères ne se sont présentés à A Neto. La veillée mortuaire a été délocalisée chez son oncle paternel.