Mali: la Minusma prend officiellement fin

0
519

Après dix ans de présence effective, la Mission de maintien de la paix des Nations unies au Mali (Minusma) a cessé totalement ses opérations, le 31 décembre 2023. Un départ demandé par les autorités de la transition du pays.

« La Minusma a descendu le drapeau des Nations unies sur son quartier général proche de l’aéroport de la capitale Bamako », a fait savoir sa porte-parole, Fatoumata Kaba. La cérémonie organisée dans la matinée a marqué symboliquement la fin de la mission.

En novembre dernier, l’armée malienne, avec le soutien décisif du groupe paramilitaire russe Wagner, a pu reprendre la ville de Kidal des mains des rebelles de la coalition CSP-PSD. Mais la situation sécuritaire continue à poser problème sur le terrain. Le 30 décembre, les jihadistes ont lancé des obus. La veille, ils ont effectué des tirs de mortiers vers la localité de Kidal, dont l’armée a repris le contrôle le mois dernier. Dans des communiqués contradictoires, chaque camp affirme avoir infligé des pertes à l’adversaire.

Pour le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, allié d’Al-Qaïda, le départ de la Minusma et le contrôle de la ville de Kidal par l’armée malienne appuyée par les combattants du groupe paramilitaire russe Wagner constituent une nouvelle étape dans la lutte. Celle-ci va se poursuivre, a déclaré Lyad Ag Ghaly, le chef du groupe terroriste, dans une vidéo.

Pour la junte malienne, toutefois, le départ définitif de la Minusma est plutôt l’occasion pour l’armée nationale de déployer sur le terrain les moyens nécessaires pour assurer la sécurité des biens et des personnes.