L’OCDH dénonce une exploitation minière non réglementaire dans la Sangha

0
894

L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) en tant qu’organe de la société civile a rendu public ce lundi 21 août 2023 un rapport sur les conditions de l’exploitation minière dans le département de la Sangha, précisément dans la localité de Souanké.

Exploitation minière dans la Sangha, Congo Brazzaville : pillage à huis clos au mépris des droits humains et de l’environnement, le titre de ce rapport de 40 pages publié par l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH).

« Cette région est en proie à un pillage systématique orchestré par des entreprises minières », a signifié Franck Chardin Aubin Tchibinda, directeur exécutif de l’OCDH.

Une situation qui préoccupe cette organisation qui pointe du doigt une faille de gouvernance au sein de l’Etat congolais dans ses missions régulatrices et de contrôle laissant le champ libre aux exploitants miniers de mener une exploitation au mépris des normes environnementales et du bien-être des communautés locales et des autochtones de Souanké.

« Le point saillant est que ce pillage favorise principalement les entreprises chinoises et ouest-africaines, des acteurs qui pour maximiser leur profit à court terme ignorent les normes réglementaires en vigueur », a poursuivi Franck Chardin Aubin Tchibinda.

Face à cela l’OCDH a émis comme recommandations à l’endroit des pouvoirs publics de doter les directions départementales de l’environnement et des mines des moyens logistique nécessaire afin de les rendre opérationnel

« Aux sociétés d’exploitation minière l’OCDH recommande de se conformer à législation et la réglementation en vigueur en matière d’exploitation minière et de préservation de l’environnement », a indiqué le directeur exécutif de l’OCDH.