Les populations de la ville sucrière Nkayi se plaignent de la flambée du prix du sucre

0
912

Les habitants de la ville de Nkayi, dans la Bouenza se sont plaints de la surenchère du prix du sucre tandis que cette denrée est fabriquée dans la ville, rapportent nos confrères de Drtv international.

La localité de Nkayi dite ville sucrière du fait que la société de production du sucre Saris Congo y soit implantée est devenue l’ombre d’elle. 

Selon Drtv international, les populations de cette partie du pays disent acheter plus cher le sucre qu’à Pointe-Noire et Brazzaville où les coûts de l’importations s’imposent. 

Le prix du sucre à augmenté depuis au cours de ces 5 dernières années. Selon les commerçants, vendu à 600 F CFA en 2020, 1 kg du sucre est depuis 2020 passé à 750, de quoi engendrer la réticence auprès des vendeurs pour s’en procurer à ces prix là. 

“Le prix du sucre à augmenté à Nkayi voilà pourquoi nous les commerçants n’arrivons pas à acheter le sac. Je ne sais pas ce qui se passe”, déplore un vendeur. 

Pour sa part, l’entreprise Saris Congo n’a pas voulu se prêter au micro de nos confrères de Drtv international pour éclairer la lanterne.

De son côté, la Direction générale du Commerce intérieur du ministre du Commerce a laissé entendre que cette flambée de prix est justifiée par la politique du marketing commercial de Saris Congo. 

“En ce qui concerne le marketing commercial, le producteur a besoin de faire connaître son produit. Il y a maintenant des exigences. Le groupe Somdia via Saris a pensé qu‘il fallait changer les emballages. Vous avez vu que ce type d’emballages sont assez étanches aujourd’hui. C’est juste le tiers de ces coûts là qu’on a eu à insérer, je crois l’année dernière, en 2020”, a déclaré Martin Moubari, directeur général du Commerce intérieur. 

De son côté, le président de l’Association congolaise des consommateurs, Billy Gelas Malonga Malonga, a attiré l’attention des commerçants véreux qui voudraient à leur tour aussi augmenter les prix. Celui qui se fera prendre la main dans le sac, tant pis pour lui”, a-t-il indiqué.