Le Fmi va décaisser 54 milliards de F CFA en faveur du Congo pour sa relance économique

0
444

Le ministère des Finances a annoncé ce vendredi 1er juillet, un premier« décaissement imminent » de plusieurs millions de dollars du Fonds monétaire international en faveur de la République du Congo. Des fonds alloués à notre pays dans le cadre de l’accord triennal sur la Facilité Élargie de Crédit (FEC). 

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (Fmi) a conclu avec satisfaction le 24 juin dernier la première revue de l’accord de 36 mois conclu par Brazzaville dans le cadre de la Facilité Élargie de Crédit (Fec).

Ainsi, une enveloppe de 64,80 millions de DTS (87 millions de dollars US), soit 54 milliards de FCFA sera versée de façon «immédiate » au Trésor public congolais, indique le Fmi.

Pour les autorités congolaises, cet appui budgétaire vise à soutenir les efforts engagés par le gouvernement de la République en faveur de la stabilité macroéconomique, la consolidation de la reprise économique et la lutte contre la pauvreté dans notre pays.

« Le ministère des Finances, du budget et du portefeuille public rappelle que le programme soutenu par la Facilité élargie de crédit vise à réduire les fragilités macroéconomiques et sociale, afin de placer la République du Congo sur la voie d’une croissance plus forte, plus inclusive et plus résiliente », souligne la communication du ministère des Finances.

Le ministre des Finances précise que le Fmi a relevé des efforts non négligeables faits par les autorités congolaises dans la gestion des finances publiques. 

« Le Fmi marque son satisfecit pour la performance du programme mis en œuvre dans le cadre de cet accord. Il fait le constat que tous les critères de performance ont été respectés et que les réformes structurelles soutenues par le programme progressent », rapporte le ministère congolais. 

L’Etat congolais voit d’un bon œil le décaissement de cette enveloppe qui témoigne des bonnes relations qu’il entretient avec les différents bailleurs de fonds.