Le Congo emprunte 12 milliards au Koweït pour financer l’agriculture

0
944

Le Sénat a ratifié le vendredi 9 avril 2021 à Brazzaville l’accord de prêt relatif au projet de développement agricole dit Fond Koweitien que le gouvernement entend mettre en œuvre sur trois ans grâce à un prêt de 12 milliards de Francs Cfa du  Fond Kowetien. Le vote de la loi s’inscrit dans le droit fil de la signature à Brazzaville et à Koweit City le 29 décembre 2020 de l’accord relatif à ce projet.

Un vote sans grands débats des Sénateurs puisque  juste deux d’entre eux sont intervenu dans le cadre des échanges ayant conduit à l’adoption de la loi reçue du gouvernement. Qu’a cela ne tienne, c’est quasiment unanimement que les élus du peuple ont autorisé cet endettement auprès du Fonds Kowetien, sous la forme d’un crédit concessionnel de 1% par an.

Il s’agit d’un projet qui vise l’amélioration de la productivité des agriculteurs, la facilitation  de crédit pour les groupes de producteurs, les micros, petites et moyennes entreprises agro industrielles installées dans les zones sélectionnées. Celui-ci sera exécuté par l’unité nationale de coordination du projet d’appui au développement de l’agriculture commerciale financé par la Banque mondiale, et sous tutelle du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

Les six zones d’exécition du projet à Brazzaville et ses environs sont Kombé, Nsoungui, rive droite du Djoué (une grande rivière qui traverse la ville et qui se jette dans le fleuve Congo), Dzoumouna, les nouveaux villages agricoles de Nkouo et Imvouba. Dans le cadre de ce projet, seront réalisés les travaux de génie civil et électromécaniques qui se résument à la construction et à la réhabilitation des infrastructures des zones ciblées : systèmes d’irrigation, systèmes d’approvisionnement en eau, routes et rurales, électricité, construction de bâtiments polyvalents et équipés, d’abris pour le bétail et les poulets.

Ce projet pourrait apporter un coup de pouce à l’agriculture congolaise très mal en point, dans un pays qui affiche des chiffres exorbitants concernant l’importation des produits agricoles et d’élevage. Un pays dans  lequel aussi quelques expériences récentes dont certaines actions rejoignent ceux du  projet agricole du Fonds Kowetien n’ont pas été des succès tangibles. On peut citer le fonds de soutien à l’agriculture et le projet  villages agricoles de Nkouo et d’Imvouba dans le département du Pool au nord de Brazzaville qui n’ont pas comblé les attentes des populations.

Il est à noter que lors de la même plénière du vendredi 9 avril, les Sénateurs ont aussi ratifié l’accord de financement additionnel du projet de développement des compétences inhérentes à l’employabilité, conclu entre le Congo et l’association internationale de développement. Ce financement est de 15 millions de dollars US. Ce financement additionnel vise

Photo : Un producteur agricole en plein travail ( Droits réservés)