La Côte d’Ivoire seul représentant africain dans le top 10 mondial des exportateurs de bananes

La Côte d’Ivoire est le seul représentant africain dans le top 10 mondial des exportateurs de bananes, occupant ainsi la 7e place derrière l’Equateur, les Philippines, le Guatemala, le Costa Rica, la Colombie et le Honduras, a fait savoir jeudi 11 mars 2021, le directeur général du commerce extérieur, Kaladji Fadiga.

« Le pays a enregistré une progression notable des exportations des fruits tropicaux en 2019 notamment de la banane, à 339.00 tonnes vers l’Union Européenne (UE). La Côte d’Ivoire a ainsi multiplié ces dernières années, les exportations en direction des d’Afrique de l’Ouest comme le Sénégal, Mali, Mauritanie, Niger et Burkina-Faso. En 2019, ce sont 16% des exportations globales du pays qui ont été orientées vers la Sous-région », a déclaré M. Fadiga, à l’ouverture de l’atelier de renforcement de capacités sur les fonctions transversales de la stratégie nationale d’exportation, à Abidjan.

Selon lui, les principaux produits de rente exportés trouvent en effet preneur sur les marchés internationaux et génèrent plus de 70% des recettes en devises du pays. A la différence de la majorité des pays d’Afrique subsaharienne, la balance commerciale de la Côte d’Ivoire est demeurée excédentaire durant la dernière décennie.

« Le commerce extérieur constitue l’un des piliers traditionnels de l’économie ivoirienne. D’autres produits de fortes spéculations tels que l’anacarde, l’ananas, la mangue sont reconnus sur les marchés internationaux », a-t-il ajouté.

Kaladji Fadiga a signifié que malgré ces performances commerciales et afin d’améliorer la compétitivité de ses exportations, l’économie ivoirienne fait face à de nombreux défis.

Pour le secrétaire général du Conseil national des exportations (CNE), Bombo Serge, l’accès au financement, le développement des compétences à l’exportation, le transport et la facilitation des échanges, la gestion de la qualité et de l’emballage ainsi que la promotion et l’information commerciale, représentent les cinq piliers majeurs sur lesquels s’appuie l’Etat de Côte d’Ivoire pour accompagner les acteurs clés des chaînes de valeur dans le développement de leurs outils de production.

« Le commerce extérieur émerge de plus en plus comme alternatives permettant aux entreprises exportatrices ivoiriennes de réduire considérablement leurs vulnérabilités en temps de crise, surtout face à des facteurs exogènes majeurs comme la pandémie mondiale du Covid-19″, a indiqué M. Bombo.

Cet atelier a été réalisé avec le soutien de l’UE, dans le cadre du Programme d’appui à la compétitivité et à l’intégration régionale en sa seconde phase (PACIR2). Il répond à l’objectif de renforcer les compétences des entreprises exportatrices et de doter les acteurs clés d’outils nécessaires pour améliorer leur compétitivité.