Kouilou: Collinet Makosso emploi 100 travailleurs sudistes dans la modernisation de son village

0
1868

Anatole Collinet Makosso, premier ministre actuel du Congo a bien appris les leçons de tribalisme auprès de ses amis de la Cuvette Centrale dont le repère est le fleuve Alima. Il n’a embauché que des travailleurs originaires du Sud pour les travaux de la modernisation de son village Yanga dans le Kouilou. Les recruteurs auraient reçu l’ordre de ne pas embauché aucun nordiste à l’exception des Tékés de Djambala. « Si les Mbochis font ça pourquoi pas nous ! » commentent les heureux employés.

A Yanga dans le Kouilou, contrairement à la majorité des politiciens du sud qui ne font rien pour leurs villages d’origine, le premier ministre Anatole Collinet Makosso a entrepris des grands travaux visant à améliorer le cadre de vie des populations.

Plus de 60 maisons avec toutes les commodités ont été construites en faveur des habitants de cette localité du Kouilou. 100 employés tous sudistes avec des bons salaires s’activent chaque jour à rendre réel le rêve du premier ministre. « Si l’idiot de Pierre Mabiala pouvait aussi faire cela à Makabana, ça serait une bonne chose, mais vu qu’il est sorcier, il ne le ferait jamais ! » lance un jeune du Niari embauché comme topographe.

«L’argent du Congo vient du pétrole du Kouilou et il est normal que Collinet en profite pour moderniser son village… La Cuvette qui n’apporte rien au Congo ne vole pas cet argent pour construire ses villages?» lâche un employé Vili qui se félicite d’être rémunéré à 250000frs le mois.

L’état dans lequel se trouve la ville de Pointe-Noire ne laisse pas indifférents ses travailleurs qui implorent au premier ministre de profiter de son mandat pour y remédier tout en fustigeant le DAF de l’enseignement et le ministre Jean Luc Moutou pour la bricole du Lycée de Siafoumou.

Le village Yanga a fait peau neuve grâce à une initiative privée du Premier ministre congolais, Anatole Collinet Makosso qui a mis la main à la poche avec le concours des milliards du budget de l’INRAP. Ce projet est axé sur l’offre gracieux d’un logement décent et moderne aux populations rurales. Il aspire également à favoriser le retour de la vie et des activités en milieu rural.

Pour cette phase inaugurale, c’est une soixantaine de maisons avec toutes les commodités qui ont été livrées. Au cours d’une cérémonie officielle de remise des logements, Anatole Collinet Makosso a remis les clés des 60 maisons au président du conseil départemental du kouilou, Alexandre Mabiala qui, à son tour les a transmises au chef du village. Ce projet tant attendu par les populations de Yanga succède à celui de la construction d’une école et de 6 villas pour enseignants, des enseignants qui pourront d’ores et déjà se sédentariser pour un meilleur suivi des élèves.

Anatole Collinet Makosso vient ainsi traduire en acte l’une des recommandations du Président de la République, Denis Sassou N’Guesso qui fait obligation à chaque cadre congolais d’assainir et de moderniser les lieux de vie des populations dans les zones rurales et urbaines malheureusement avec les fonds détournés d’autres projets éducationnels.