Hôpital central des armées : le commandement manifeste sa compassion aux malades

Le chef d’état-major général, le général de division Guy Blanchard Okoï, accompagné des représentants du commandement, s’est rendu le 19 juin à l’hôpital central des armées Pierre-Mobengo.

La visite des représentants du commandement des Forces armées congolaises (FAC) et de la gendarmerie nationale s’inscrit dans le cadre du soixantième anniversaire des FAC et de la gendarmerie nationale. Un geste qui aura apporté un réconfort moral à l’endroit des familles affectées.

La délégation dès son arrivée a visité tour à tour le département de pédiatrie avec la salle des soins intensifs et la salle des grands malades. S’en est suivi le département de médecine générale composé du service de gastroentérologie, de cardiologie, d’infectiologie, de neurologie, du service d’urgence, de la chirurgie, etc. Une manière d’exhorter et d’encourager ces malades à surmonter ce coup du sort.

« En ce moment précis nous sommes en pleine réhabilitation de la structure. Nous avons réhabilité le triage et le service de consultation interne ; sous peu nous allons commencer a réhabiliter les deux services de chirurgie A et B, le service de réanimation et le bloc opératoire », a déclaré, au terme de cette visite, le médecin chef de l’hôpital central des armées Pierre-Mobengo, le colonel Jean Bertin Iloy.

Signalons que soixante à soixante-dix civils prennent des soins gratuits à l’hôpital central des armées Pierre-Mobengo selon l’application du décret de gratuité totale depuis l’hospitalisation jusqu’à la sortie de l’hôpital.