Gérée pas les Francs-maçons, Océan du Nord sacrifie les passagers et récompense financièrement ces chauffeurs Kamikazes

0
1626

Les accidents récurrents des véhicules de la société de transport interurbain Océan du nord ne laissent pas indifférents la radio trottoir Congolaise qui est la plus puissante. Suite aux accidents mortels de Tao Tao et Makoua, des langues se délient même au sein de la dite société. On apprend que cette société est sous la gestion d’une équipe maçonnique lié directement à quelques caciques du pouvoir qui exigent des sacrifices de sang de leurs passagers.

Il fut une époque au Congo où les sacrifices humains dans la sorcellerie ne s’arrêtaient qu’au sein des familles. Mais avec l’arrivée de la franc-maçonnerie, les sorciers sortent de leur famille et s’attaquent déjà aux inconnus. Dans les quartiers, il n’est plus anodin qu’un voisin soit soupçonné d’ensorceler le quartier.

Les franc-maçons Congolais de la Grande Loge de Sassou-Okemba sacrifient des innocents captés avec des propositions alléchantes financières. Ce sont aussi eux qui sont derrière les accidents des bus de la société Océan du Nord.

Pour la bonne marche de leurs affaires et surtout de leur temple maçonnique, ils ont besoin du sang humain de leurs passagers. Tous les chauffeurs des bus victimes d’un accident témoignent n’avoir pas compris les réelles causes de leur erreur. En réalité, ils sont souvent possédés par les francs-maçons qui les gèrent pour causer ces accidents mortels.

Une source interne à cette société remarque que tous les chauffeurs impliqués dans un accident mortel ne sont jamais licenciés, mais bien au contraire récompensés financièrement.Après l’accident mortel de Tao Tao près de Dolisie, tous les blessés admis provisoirement à l’hôtel de cette ville ont été abandonnés à leur sort par Océan du Nord dans le seul but de les voir mourir et servir de sacrifices.

Sinon comment comprendre qu’aucune sanction ne soit prise contre Océan du Nord qui ne fait qu’endeuiller les citoyens. Tout simplement parce que ce sont les francs-maçons du pouvoir qui tirent les ficelles de ses morts.