Espagne : on retire la garde à un congolais qui a fait manger le singe à son fils métis au Congo

0
1412
Piliocolobus tephrosceles

Après un mois passé au Congo avec son fils né d’une mère espagnole et âgé de 15 ans, un citoyen congolais s’est vu retirer la garde de ce dernier suite à une plainte de son ex épouse. Son fils lui aurait affirmé avoir mangé de la viande de singe et d’autres animaux.

Le Congolais qui bénéficiait de la garde partagée de son fils vient de la perdre suite à la plainte de son ex épouse d’origine espagnole. Elle a saisi la confidence de son fils du retour du Congo pour réaliser son rêve inhumain de mettre un mur entre l’enfant et son père.

Le seul apparemment impardonnable du Congolais aura été celui d’avoir fait manger la viande de singe lors de son séjour dans son pays natal. Bien que son fils ait affirmé avoir mangé cette viande de son plein gré et en a apprécié la juge a estimé le-contraire oubliant que son père est africain.

La juge a déclaré que le père serait une mauvaise influence pour son fils et a jugé bon de lui retirer la garde de son fils afin que ce qui s’est passé au Congo ne puisse plus se répéter. En Espagne, il est interdit de manger de la viande de singe et de certains animaux contrairement en Afrique.

Bien que les faits se soient déroulés en Afrique loin de l’Espagne, la justice s’est déclarée conforme à intervenir. Le Congolais a introduit un recours pour contester ce verdict qui lui prive de son unique fils.

Depuis leur séparation, son ex épouse a toujours comme la plupart des femmes blanches voulu le priver de son fils. La justice avait accordé la garde partagée aux deux parents.