Chassé par le Cameroun, le Congo accepte d’accueillir l’ambassadeur de l’homosexualité français

0
2260

Jean-Marc Berthon, l’ambassadeur pour les droits des personnes LGBT+ ne séjournera pas au Cameroun comme il le souhaite pour faire des activités dans le sens de la défense des droits des LGBT+. Les autorités du Cameroun lui ont opposé un refus catégorique, mais par contre il pourra se rendre au Congo où les autorités ne s’opposent pas à sa venue. Cet ambassadeur s’active à promouvoir les anti valeurs sur le continent africain.

Les autorités congolaises ouvrent la porte du pays à l’ambassadeur homosexuel français Jean-Marc Berthon qui a reçu la mission de son pays de répandre l’homosexualité en Afrique contrairement aux US et coutumes de ses populations.

Se cachant derrière les libertés individuelles, la France veut imposer l’homosexualité en Afrique alors qu’elle pénalise sur son territoire la polygamie. « Ce qui vient des Noirs ne vaut rien et ce sont nos bêtises qui valent » est la logique des occidentaux préoccupés par la forte natalité en Afrique. Le but est de dépeupler l’Afrique dont les citoyens pourraient un jour dominer l’Occident.

A Brazzaville cet homosexuel français animera des séminaires pour la vulgarisation des PD et Lesbiennes ainsi que leurs droits. L’attitude des autorités congolaises n’étonnent personne dans la mesure qu’elles sont pour la plupart des PD.

Déjà le mardi 07 dé­cembre 2022, les di­plo­mates fran­çais en poste à Braz­za­ville ont eu une ren­contre avec les as­so­cia­tions LGTB pour leurs ap­por­ter sou­tien. La France veut pro­té­ger les mi­no­ri­tés sexuelles au Congo dans sa lo­gique co­lo­niale alors que cette pra­tique va à l’en­contre des mœurs des au­toch­tones. Cette vo­lonté fran­çaise à im­po­ser sa culture en Afrique de­vrait être ar­rê­tée par les au­to­ri­tés po­li­tiques. Mais hélas, ces autorités sont aussi mouillées dans cette orientation sexuelle.