Effet Doumbouya : Sassou Nguesso augmente de 25000 frs les salaires des militaires

0
3589

Les plus de 35000 militaires des FAC ( fictifs y compris ), à l’instar de leurs collègues sont désormais les fonctionnaires les mieux payés de la république bien qu’ayant un rendement zéro. Denis Sassou Nguesso, sur les conseils de son clan vient de décider de l’augmentation de leur traitement mensuel au mépris des recommandations du FMI et de son ministre des finances Rigobert Andely. Chaque militaire y compris les 6000 fictifs remarqueront une augmentation de 25000frs sur les prochaines fiches de paie.

Quand un dictateur est conscient de n’avoir rien apporter à son peuple, il multiplie les mesures sécuritaires dans le seul et unique but de conserver son pouvoir. C’est le cas de Sassou Nguesso qui sait qu’une campagne de diabolisation a été lancée contre lui par certains de ses amis occidentaux d’hier afin de baliser le terrain d’un putsch contre lui.

Après avoir analysé avec son cartel de l’Alima, les dernières révélations des Pandora Papers et son large écho par des médias français pourtant sous contrôle de son ami Bolloré, Denis Sassou Nguesso a décidé d’une augmentation incontrôlée des salaires des militaires des forces armées congolaise. Cela dans le seul but de les décourager à soutenir un putsch contre lui.

Une augmentation sauvage dont bénéficieront aussi les quelques 6000 éléments fictifs de l’armée Congolaise et les 3000 miliciens réservistes à sa solde. Il faut dire que les évènements au Soudan, en Guinée Conakry et au Mali qui ont vu l’arrivée des jeunes militaires au pouvoir ont fait perdre la tranquillité légendaire de l’Empereur du Congo qui a renforcé sa sécurité.

Sassou Nguesso dont la santé est fragile redoute d’un coup d’État de palais et a demandé à son neveu JDO de mettre sous surveillance plusieurs jeunes officiers de l’armée.

Au Cameroun, Paul Biya tient son pouvoir grâce à la fidélité des militaires qui sont les fonctionnaires les mieux payé et dont le traitement ne connaît jamais du retard. Une méthode que Sassou veut appliquer au Congo.

Au lieu de prendre le taureau par les cornes et se mettre réellement à travailler pour le bien-être du peuple, Denis Sassou Nguesso et son clan ne pensent qu’à conserver coûte que coûte le pouvoir en misant sur la sécurité et la répression. Mais le cas de son ami Alpha Condé, renversé par un colonel de son propre village fait réfléchir désormais l’Empereur du Congo.