Soupçonné d’avoir pris un faux vaccin, Collinet refuse la deuxième dose mais oblige les Congolais

0
1835

Le premier ministre Anatole Collinet Makosso est dans la tourmente après des soupçons qui pèsent sur vaccination au Covid 19. Lui qui impose le vaccin aux Congolais aurait pris le vaccin de la grippe en lieu et place de celui du Covid devant les cameras. En un mot, Collinet Makosso aurait peur de se faire vacciner.

Qui a vu Collinet prendre sa deuxième dose obligatoire du vaccin ? Se demande un membre de son cabinet qui a requis l’anonymat. Tous les dirigeants du monde qui ont médiatisé leur vaccination ont pris leur deux doses sauf au Congo, où on les a vu juste une fois prendre leur supposée première dose. C’est ce mensonge qui serait la cause du décès de l’ancien premier ministre Clément Mouamba qui n’aurait pas pris ses deux doses de vaccin.

Anatole Collinet Makosso est à la tête de cette affaire d’obligation vaccinale et présentation du passe sanitaire qui n’est pas une solution selon les experts. Lui-même se serait soustrait à la vaccination et oblige les Congolais à le faire avec des sanctions en cas de refus.

Dans plusieurs ministères, l’accès est conditionné à la présentation d’un passe sanitaire ou à un test PCR négatif. Pour le pouvoir, il s’agit là de lutter contre le variant Delta, mais en réalité, il est question de vider les doses reçues en don et ne pas perdre les millions promis par l’OMS et la communauté internationale. Le Congo a été blâmé après avoir perdu 100000 doses à cause du refus de la population à se faire vacciner.

Un régime qui ne maîtrise que le langage de la violence a inspiré le premier ministre qui a pu soutirer du Trésor Public la somme de 4,5 milliards frs pour lancer son opération inefficace coup de poing. Au lieu de prêcher par l’exemple, Makosso évite de se faire vacciner mais oblige la population à le faire.

Leur mensonge sur la vaccination a déjà tué Mouamba et Bopaka ainsi que tant d’autres dignitaires.