Des agents municipaux privés de plus de 50 mois de salaires

0
712

L’intersyndical des collectivités locales de Nkayi, Dolisie, Ouesso et Mossendjo s’est retrouvé face au ministre de l’Administration du territoire de la décentralisation et du développement local, Guy Georges Mbaka, à qui, il a fait le témoignage du calvaire auquel les agents municipaux desdites mairies sont soumis depuis plus de 4 ans.

Las de supporter plus de 50 mois d’impayé de salaire pour certaines mairies, les agents municipaux des mairies de Mossendjo et Dolisie dans le Niari, Ouesso dans la Sangha et Nkayi dans la Bouenza, ont de manière concertée entamé un mouvement grève le 9 juillet dernier.

L’intersyndical qui défend les intérêts desdits agents a été reçu en audience ce 19 juillet par Guy Georges Mbaka. Le regroupement syndical a interpellé le gouvernement sur le manque de ressource de ces collectivités locales, “il est impossible que les salaires soient supportés par les ressources propres à nos mairies”, a indiqué le président de l’intersyndicale, Antoine Kodila.

Pour pallier cette situation, l’intersyndicale sollicite l’intervention de l’exécutif afin qu’une solution définitive soit trouvée à ces agents de l’Etat qui vivent désormais dans une situation de précarité aggravée par la situation de crise sanitaire que traverse notre pays. 

À l’issue de son entretien avec le ministre, le regroupement syndical s’est montré optimiste quant à la suite des événements. Gaston Bouyanga, porte-parole de l’intersyndicale, a salué la qualité du dialogue avec Guy Georges Mbaka, un bon point de départ, car selon lui, c’est le manque de dialogue avec la tutelle qui a conduit à l’arrêt du travail dans les quatre mairies.

Si la grève devrait à priori se poursuivre, l’intersyndicale a arraché du ministre, la promesse de descendre sur le terrain pour toucher du doigt la réalité et débuter les discussions avec les différentes parties. Les syndiqués auraient également reçu la garantie selon laquelle, des efforts seront consentis par le gouvernement pour solutionner toute ou une partie de ce problème.