Covid-19 : des congolais vaccinés avec le vaccin chinois souffriraient-ils des troubles d’érection ?

0
1038

Le gouvernement congolais tient à rendre obligatoire la vaccination afin d’atteindre une immunité de groupe et lever les restrictions en vigueur depuis plus d’une année. Pour ce faire, à partir du 1er novembre un pass sanitaire sera exigé à tout déplacement par air, route, chemin de fer et voie navigable. Ce chantage survient après le peu d’engouement constaté des Congolais à se faire vacciner alors que nombreux qui l’ont fait affirment souffrir des troubles d’érection.

Le Congolais en général est ce citoyen qui préfère manquer de tout sauf de sa virilité. On est dans un pays où des hommes réfléchissent comment durer sur une fille lors des rapports sexuels et voir son sexe en panne est un drame auquel il s’active à trouver une solution.

Nombreuses sont des hommes ayant pris leur vaccin contre la Covid-19 qui souffriraient des troubles d’érection. Un chauffeur de taxi de Brazzaville confie être incapable de satisfaire son épouse depuis la première dose du vaccin chinois. Un militaire a confié la même chose et beaucoup n’ont pas pris leur deuxième dose.

Le Congo étant un pays où l’information se transmet de bouche à bouche en mode commérages, beaucoup ont boudé de prendre leur vaccin. Le chantage monté de toute pièce par le gouvernement pour obliger la population à se faire vacciner est un autre défi qui peut terminer comme la gratuité des pièces administratives. Une campagne négative est entrain de rendre les gens réticents au vaccin chinois, un pays déjà soupçonné de n’exporter que du faux vers l’Afrique.