Covid-19 : A peine 1,8% de Congolais vaccinés à ce jour

0
498

Le secrétariat général de la présidence de la République a organisé, le 20 juillet, une communication interne pour sensibiliser son personnel à l’importance de se faire vacciner contre le coronavirus. Il ressort que depuis le lancement de la campagne de vaccination le 25 mars, seulement 1,8% de Congolais se sont fait vacciner.

La communication a porté sur le thème : « Se vacciner égal se protéger et protéger les autres ». Elle a été initiée pour sensibiliser les agents évoluant à la présidence de la République à l’importance de se faire vacciner contre le Covid-19, cette pandémie qui sévit toujours à travers le monde.

Dans son exposé, le Pr Ossoungui a souligné qu’au-delà des mesures barrières, la seule solution pour se protéger contre le coronavirus reste la vaccination. Il a indiqué qu’un vaccin n’est jamais mis au point pour exterminer la population, comme pensent nombre de Congolais. A ce jour, a-t-il indiqué, 3, 360 milliards de doses de vaccin contre la Covid-19 ont été inoculées à travers le monde. Aux Etats-Unis d’Amérique, selon l’exposant, plus de 186 millions de personnes sont vaccinées à ce jour.

Parlant du Congo, le directeur du programme élargi de vaccination, le Dr Alexis Mourou Moyoka, a fait savoir que l’opération n’avance pas au rythme voulu. Les Congolais, a-t-il indiqué, sont très méfiants du vaccin. Ce qui fait que du 25 mars, date à laquelle le vaccin a été lancé, à ce jour, seulement 61.300 personnes ont été vaccinées, soit 1,8% de vaccinés. Un taux jugé encore nul car l’objectif étant de vacciner environ 3 millions de Congolais, soit 60%, d’ici à la fin de l’année, pour espérer atteindre l’immunité collective.

« La vaccination n’avance pas au rythme souhaité, car la population résiste au vaccin. Au niveau sous-régional, le Congo est classé 6e en termes de taux de vaccination, loin derrière la Guinée équatoriale (17%) et le Sao Tomé-et- Principe (10%) », a précisé le Dr Alexis Mourou Moyoka.

Pour renforcer l’opération, il a annoncé que des dispositions nécessaires sont prises pour élargir la vaccination dans tous les départements du Congo. En ce qui concerne Brazzaville, 17 sites sont opérationnels.

Clôturant la réunion, le secrétaire général de la présidence de la République a appelé les responsables et agents de cette structure à convaincre leur entourage. « Je vous investis pleinement de la mission de communiquer pour le changement de comportement en faveur de la vaccination. Allez-y partout porter ce message de vie auprès de vos administrés, des membres de vos familles respectives », a souligné Jean Baptiste Ondaye.