Congo : le Fmi annonce un décaissement d’environ de 43 millions de dollars pour soutenir la reprise économique 

0
1090

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (Fmi) a approuvé ce mercredi 19 juillet un nouveau décaissement d’environ 43 milliards de FCFA, en faveur de la République du Congo, au titre de l’accord de la Facilité élargie de crédit (FEC), approuvé en 2022.

Le Département communication et relations avec les médias de la Primature a annoncé, ce jeudi 20 juillet, une mise à jour concernant les discussions entre l’Etat congolais et le Fonds monétaire international (Fmi), sur la troisième revue du programme soutenu par un accord dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC) approuvée le 21 janvier 2022.

Un prêt de 455 millions de dollars, qui s’étend sur 36 mois pour soutenir la reprise économique du pays après la pandémie de Covid-19 et la chute des prix du pétrole.

Des conclusions sont bonnes, a laissé entendre la Primature, soulignant que le conseil d’administration du Fmi a achevé la troisième revue au titre de la facilité élargie de crédit, permettant un décaissement immédiat de 32,4 millions de DTS (environ 43 millions de dollars).

Le Fmi note une reprise économique certes renforcée” mais qui reste fragile dans un contexte de modération des prix du pétrole et d’un environnement mondial incertain, rapporte la Primature.

Face à cette situation, l’institution de Bretton Wood précise que les autorités congolaises devront faire avancer des réformes structurelles de grande envergure exigées dans le cadre de ce programme triennal. 

“Certains progrès ont été réalisés en matière de réformes structurelles, mais des efforts soutenus pour accélérer la mise en œuvre des réformes dans les domaines de la gestion des finances publiques et de la dette, de la gouvernance et de la transparence seront essentiels pour parvenir à une croissance plus élevée, plus résiliente et inclusive”, a indiqué la Primature. 

Selon le Fmi la poursuite des réformes du secteur de l’énergie reste particulièrement essentielle.

En rappel, le prix du super qui a déjà connu une hausse de 5% le 31 janvier dernier, est passé de 625 FCFA à 775 FCFA le 15 juillet dernier. Le Fmi avait invité le Congo a supprimé la subvention du carburant et de l’énergie, estimant que ce modèle économique ne répond plus aux normes.