Cameroun : des étudiants congolais cumulent 32 mois de bourses impayées

0
529

Selon une déclaration relative au non-paiement de la bourse du 20 août 2022 du Collectif des Étudiants Congolais de l’École Supérieure Internationale de Génie Numérique de Sangmélima de l’Université Inter-États Congo-Cameroun dont une copie est parvenue ce dimanche matin  à notre rédaction, ils (195 étudiants) cumulent à ce jour, trente-deux (32) mois de bourses impayées.

«Suite à notre arrivée sur le territoire Camerounais le 22 février 2020, comme étant la première promotion des étudiants congolais admis au concours d’entrée à l’école Supérieure Internationale de Génie Numérique du projet de coopération et d’intégration Inter-États entre le Congo et le Cameroun, investi d’une mission celle de suivre une formation en ingénierie numérique pour une durée de 5 ans, nous, étudiants Congolais sommes jusqu’à ce jour confrontés à d’innombrables difficultés d’ordre sociale, financière et matérielles et ce malgré l’excellence académique dont nous faisons preuve depuis 3 ans. En effet, nous sommes des étudiants bénéficiant d’une bourse de catégorie « E » depuis le 10 Janvier 2020, qui était pour plusieurs étudiants une source de motivation pour poursuivre les études supérieures à l’UIECC bien qu’étant orphelins pour certains et pour d’autres venant des familles de basse classe. De plus , nous tenons à rappeler au Ministère des Finances, du Budget et du Portefeuille Public , qu’au cours de notre formation , nous avons cumulé trente-deux (32) mois de bourses impayées alors qu’il était prévu que l’on reçoive la bourse régulièrement chaque mois. Par ailleurs, il sied de signaler que la formation en Génie Numérique nécessite l’acquisition de certains outils comme des ordinateurs performants ; des tablettes graphiques ; des appareils photographiques numériques ; des drones à longue portée ; des matériels de simulations de mouvements ; des équipements électroniques dédiés pour les travaux selon les différentes unités d’enseignements et projets académique. Sans ces derniers, la formation paraît impossible et entrave l’évolution des étudiants », souligne cette déclaration.

«Ainsi, le paiement de cette bourse devrait normalement aider chaque étudiant boursier à subvenir à ses besoins personnels mais surtout à se procurer le matériel adéquat pour la poursuite de ladite formation. Sur ce, le Collectif des Étudiants Congolais de l’École Supérieure Internationale de Génie Numérique de l’Université Inter-États Congo- Cameroun accorde au Gouvernement un délai de quatorze (14) Jours, c’est-à-dire deux (2) semaines pour la régularisation de notre situation, passé ce délai nous étudiants congolais de l’Université Inter-États Congo-Cameroun à l’unanimité ne prendrons pas part aux différents cours dispensés au sein de l’École Supérieure Internationale de Génie Numérique jusqu’à nouvel ordre et entamerons les procédures de manifestations à l’Ambassade du Congo au Cameroun, et bien d’autres encore en cas de non réponse à notre doléance », précise la même déclaration.