Bis repetita à la CNSS: Ambendet Nguesso et le lieutenant Eyoka volent encore 100 millions cfa

0
3755

Finalement l’argent des retraités est devenu une vache à lait pour ce neveu du chef de l’État et son complice Lionel Eyoka en complicité bien évidemment de la direction de la CNSS. Après leur grand scandale qui a coûté des milliards aux retraités, Gildas Ambdendet Nguesso qui a négocié le retour au pays du jeune lieutenant Lionel Eyoka vient encore de frapper dans la même boite en soutirant la bagatelle de 100 millions frs. «  Quand on vous dit que le pays est dirigé, vous croyez qu’on s’amuse ! » lancent les deux voleurs à leurs proches.

Au Congo, les voleurs sont devenus des orgueilleux et vantards, qui ont même le toupet de narguer tout un chef d’état major des forces armées. L’époque, où, on s’éloignait des voleurs est révolue grâce à Sassou Nguesso, qui a banalisé le vol des fonds publics, alors que les petits voleurs de la cité subissent encore la rigueur de la loi et la furie des populations. Malgré les détournements massifs opérés à la CNSS et sa radiation de l’armée suivie des sanctions, le jeune voleur Lionel Eyoka est bel et bien rentré à Brazzaville où il se sent protéger par le clan Sassou.

Sa villégiature en France ayant tourné au fiasco, le jeune voleur lieutenant n’avait plus d’autre choix que de négocier son retour au pays où un mandat d’arrêt pesait sur lui. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux aux côtés de Gildas Ambendet Nguesso son complice dans les détournements massifs à la CNSS, le voleur confirme être bel et bien à Brazzaville protégé par le fils de l’homme( Sassou Nguesso ).

C’est après la découverte d’un réseau mafieux qui régnait sur les finances de la CNSS avec pour parrain son directeur général Evariste Ondongo que le lieutenant Lionel Eyoka a trouvé refuge en France pour échapper à la justice bien que personne n’a été inquiétée. Des milliards ont été siphonnés privant ainsi les retraités de leurs pensions pendant plus d’une année.

Gildas Ambendet Nguesso s’est même autoproclamé «demi dieu» grâce à la folie de cet argent et on le voyait se comporter en grand philanthrope dans Brazzaville. Depuis, il a stoppé net ses activités avec le robinet fermé.

Aujourd’hui, les deux voleurs ont compris que le silence est une grande vertu qui peut vous faire éviter des désagréments inutiles. Leurs retrouvailles à Brazzaville ont pour conséquence la continuité des détournements des millions à la CNSS, une boite qu’ils semblent bien maîtriser.

100 millions fcfa viennent d’être détournés des caisses de cette société que gère Evariste Ondongo au profit de Gildas Ambendet Nguesso et Lionel Eyoka. Tout porte à croire que le circuit a été réactivé et que les retraités vont encore pleurer dans les semaines à venir pendant que les deux voleurs seront dans la joie totale.