BEAC : le Congo tente de changer en devises 752 milliards Cfa volés avant la mise en circulation de nouveaux billets CFA

0
3988

La BEAC éprouve des difficultés à mettre en circulation des nouvelles coupures du franc CFA à cause d’un blocage du Congo dont les membres au pouvoir tentent depuis des mois à changer en devises quelques 752 millliards Cfa qu’ils cachent dans leurs résidences. Tant qu’ils n’auront pas réussi à mettre à l’abri leur fortune, les congolais bloqueront toute initiative au niveau de la CEMAC sur les nouvelles coupures de billets.

Les années passent depuis que la zone monétaire CEMAC a décidé de la mise en circulation des nouvelles coupures des billets CFA. Au sein de l’institution monétaire d’Afrique Centrale, on accuse le pouvoir de Brazzaville d’être l’auteur de ce retard tant qu’il n’aura pas échanger tout le stock des billets de banque que ses membres ont amassé illicitement et gardent dans leur cachette.

Dans les cercles du pouvoir congolais, on estime à quelques 752 milliards Cfa, l’argent que ses membres auraient volé à l’État et gardent ici et là. Une mise en circulation des nouveaux billets CFA ferait perdre à tous ces voleurs toute cette fortune d’où ce blocage.

Rappelons qu’à son arrivée au pouvoir suite à son putsch, Denis Sassou Nguesso avait obtenu de la BEAC la mise en circulation des nouveaux billets pour appauvrir les dignitaires du régime démocratique de Pascal Lissouba qu’il venait de renverser. Les nouveaux billets rendaient les anciens non valables empêchant ainsi à ceux qui les détenaient de disposer d’un pouvoir financier.

Et c’est cela que le pouvoir actuel de Brazzaville ne veut pas subir à son tour et s’active à presser ses membres à acheter en masse des devises avant que la BEAC ne mette en circulation des nouvelles coupures de CFA.