Ancien maire de Pointe-Noire, Jean François Kando se serait vu retirer son passeport

0
1283

Le CID départemental du Kouilou aurait retiré le passeport de l’ancien maire de Pointe-Noire suite à l’interdiction de sortie du territoire qui pèserait sur lui. Joint au téléphone, un proche de Jean François Kando a refusé de se prononcer sur ce, affirmant que l’intéressé serait serein et ne se reprocherait de rien.

Jean François Kando, ancien maire de Pointe-Noire serait-il devenu subitement de la peste pour ses anciens protégés du PCT ? On apprend que les services de sécurité lui aurait retiré son passeport afin de l’empêcher de quitter le pays. Depuis des semaines des rumeurs sur une enquête diligentée par le CID pour malversations financières sur lui circulent.

A la tête du conseil municipal de Pointe-Noire pendant cinq ans, Jean François Kando a été défenestré de la façon la plus cruelle par son propre parti le PCT. Lui-même croyait à sa reconduction à la mairie de la ville jusqu’au dernier moment.

Ce qui l’appelle comme humiliation et ingratitude de son parti lui ont fait tenir des propos discourtois envers ses parrains d’hier. Ses proches non plus ne se sont retenus pour traiter de tous les noms d’oiseau les Mbochis du pouvoir. Par ailleurs, sa gestion à la tête du conseil municipal est l’objet d’une enquête au vu des nombreux cas de détournements des fonds dénoncés par les employés de la mairie de Pointe-Noire.

Après son interdiction de quitter le pays, des indiscrétions évoquaient un plan de fuite via le Cabinda ou le Gabon pour se soustraire à la justice, d’où ce retrait préventif de son passeport par les services de sécurité qui le surveilleraient aussi 24h/24h.