Alerte:10 jeunes musulmans congolais soupçonnés de s’être formés aux attentats suicides ( kamikazes) volatilisés dans la nature

0
2636

Les dix jeunes étaient des fidèles de la mosquée Beaux-parents à Poto-Poto dont l’Imam affirme ignorer leur voyage dans un pays du Moyen-Orient. Rentrés au pays, ils se seraient volatilisés dans la nature pour échapper aux services de sécurité qui sont à leurs trousses. Les services redoutent un attentat suicide contre Denis Sassou Nguesso de la part de ces 10 jeunes qui ne le portent pas dans leurs cœurs.

Ces dix jeunes congolais devenus musulmans auraient été cooptés par une filière islamiste pour une formation terroriste dans un pays du Moyen-Orient. Assidus de la mosquée Beaux-Parents de Poto Poto, on reconnaît d’eux leur haine viscérale contre le clan Sassou qui incarne le mal Congolais.

Pour brouiller les pistes, ils ont quitté le Congo pour le Caire en Égypte avant de rejoindre le Moyen-Orient avec le prétexte des études coraniques. Six mois après, ils ont regagné Brazzaville avant de s’évaporer dans la nature suite à une information d’un proche sur une éventuelle interpellation des services de renseignements dont les agents ont infiltré les mosquées du Congo.

Dans un billet, un sujet Libanais expliquait comment il était facile d’attenter à la vie de Denis Sassou Nguesso malgré sa garde composée de 8000 miliciens. Il parlait d’abattre son avion par un missile Sol air, d’une bombe placée sur la voie , d’une attaque surprise au passage de son convoie et surtout d’un attentat suicide opéré par un kamikaze lors des bains de foule.

Lors de son dernier voyage à Pointe-Noire, les services de renseignement ont déconseillé au président de la république un bain de foule. Les familles de ces dix jeunes congolais ont reçu plusieurs visites des services pour apporter des informations sur leur cachette.