Affaire 4 mars: il faut au moins 100 milliards pour tout régler

0
1150

Mais le gouvernement ne peut disposer de cet argent, trop énorme !Le drame du 4-mars avait provoqué 13.854 sans-abri, et nombreux n’ont plus jamais pu se reloger dignement.

Le sinistre est grand et le montant de la réparation est logiquement énorme aussi. Il faut au moins 100 milliards de francs CFA au gouvernement pour régler définitivement le contentieux du 4-Mars.

L’argent recherché par les autorités n’ira pas que seulement dans la poche des victimes, notamment les familles qui ont perdu les maisons et qu’il faut dédommager et reloger.

Mais, il y a aussi les opérateurs économiques qui développaient dans la zone d’importantes affaires. Nombreux sont morts, ruinés et emportés par la maladie, acculés par les employés ou les créanciers.

Dans les 100 milliards à trouver, l’Etat qui broie du noir depuis quelques années, essaie de faire de petites allocations de 2 à 3 milliards par an à l’endroit de cette population. Peut-être pour calmer le jeu!

Et pour 2022, le montant de l’allocation n’atteindra pas les 2 milliards. Le gouvernement tente, malgré sa bonne volonté, de trouver des solutions globales à l’endroit de toutes ces catégories sociales en difficulté (retraités, boursiers, entrepreneurs en faillite). Mais, là encore, la poche est vide, assèchement financier du moment oblige.

Ainsi, neuf ans après le drame du 4-mars, les familles sont toujours en attente d’indemnisation. Nombreuses passent la nuit à la belle étoile, à peine protégées par les ruines de leurs anciennes maisons.

Ces familles ont alors tenté de manifester ce mardi à Brazzaville, entre l’hôpital de Talangaï et le rond-point Ebina, sur environ 500 mètres, pour dénoncer la léthargie du gouvernement. Mais, les manifestants ont été dispersés par la police.

Les explosions du dépôt de munitions de Mpila ont causé la mort de quelque 300 personnes, plus de 2.500 blessés et des milliers de maisons détruites.


@Arsène SEVERIN