Yves Castanou le bosseur qui dérange la meute incompétente Mbochis de l’Alima

0
1107




Depuis que les travailleurs ont dénoncé le contrat opaque entre les ministres Ondongo et Ibombo avec la société fictive Yao Corp sur la concession de la fibre optique, toute la meute incompétente s’acharne contre le très compétent DG de Télécom, Yves Castanou. Les Mbochis habitués aux idiots et malhonnêtes ne conçoivent pas qu’un sudiste leur montre le chemin du savoir faire et méritocratie. Les mêmes qui n’ont jamais réclame à Bouya sa route imaginaire à plusieurs milliards s’interrogent sur le prêt de 7 milliards obtenus en toute transparence par Castanou pour la réhabilitation des sièges de Congo Télécom. «  Zuwa hein ! Motema Passi ya ba miyibi na ba zoba »




Le pasteur Yves Castanou est très loin de ressembler aux irresponsables Tsasty Mabiala, Parfait Kolelas et autres François Nguimbi qui s’approprient le slogan des Mbochis, à savoir le vol et l’incompétence. Aujourd’hui son professionnalisme, patriotisme, amour du travail bien fait et surtout son intelligence irritent la meute Mbochis autour de l’Alima, championne de l’idiotie et destruction économique.




A cause de cette meute Mbochis, le Congo est à genoux malgré son pétrole et est reparti encore envers le FMI moins de 10 ans après la concession de son statut PPTE. De l’histoire et futur du Congo, on sait tous que c’est un Mbochis qui l’a coulé et moins encore ne le développera jamais ! Le salut viendra d’un Makoua, Mbetis, Katangais, Téké ou Kongo.

Inféodés dans leurs têtes que le Congo est leur champ où ils peuvent se servir à volonté, les deux ministres indécents, Gilbert Ondongo et Léon Ibombo ont concédé à un gabonais l’exclusivité de la fibre optique de gré à gré pour être juste le petit-fils de leur boss. Une société qui gagne le marché de la fibre optique et qui n’a ni site internet, ni siège social.




Dans leurs droits, les travailleurs de la partie lésée, Congo Télécom, se sont soulevés comme un seul homme pour dénoncer cette anarchie Mbochis. Une réaction légitime qui n’a pas plus aux voleurs de la république, habitués à la liberté dans leur forfait.

Alors qu’ils ne dénoncent jamais les plus grands vols commis par les Mbochis, les relais médiatiques de l’Alima, se déchaînent maintenant contre Yves Castanou, soupçonné d’alimenter en sous-marin cette révolte combien légitime de ses travailleurs.




Ces mêmes qui applaudissent à longueur de journée ceux qui ont fait disparaître les 14000 milliards des fonds de générations futures osent à s’attaquer à Castanou. Voir pour croire, bien qu’avec les Mbochis, plus rien n’étonne !




« C‘est juste que dans ce pays dès que tu te mets à bien faire les choses, tu deviens l’ennemi de ton chef, simplement parce qu’il pense que tu convoites son poste…Dans ce pays il y a plein de gens qui ont cet esprit patriotique, mais sont étouffés… » a écrit un Congolais sur les réseaux sociaux sur cet acharnement sur Yves Castanou.




Toutes les entreprises sous la gestion d’un Mbochis de l’Alima ont fait faillite dans ce pays y compris Congo Télécom, qui à ce jour renaît de ses cendres grâce à Yves Castanou et cela fâche les incompétents et voleurs notoires.