Une tentative de coup d’État déjouée à Brazzaville grâce aux services de renseignement de la RDC

0
11532

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a regagné son pays, la République Démocratique du Congo, ce dimanche 14 mai 2023 dans la soirée, au terme d’une visite de travail de 48h à Oyo dans le département de la Cuvette. Au cours de son séjour, en terre congolaise, le chef de l’Etat de la RD Congo a eu des entretiens en tête à tête avec son homologue congolais, Denis Sassou-N’Guesso. Cette visite aurait permis aux deux chefs d’État d’élucider la tentative de déstabilisation du Congo à partir de la RDC. Les services de renseignements de Kinshasa ( ANR) auraient prévenu Brazzaville du coup d’État bien avant que Denis Sassou Nguesso ne décide de se réfugier dans son village natal.

Des hommes lourdement armés auraient été signalés dans la province du Bandudu alors qu’ils préparaient une attaque au Congo voisin. Plusieurs canoës rapides auraient aussi été saisis par les forces de l’ordre de la RDC dont les renseignement évoquent un coup de force à Brazzaville.

Pour Kinshasa, il est évident que des éléments proches de la présidence de la république en complicité avec certains militaires de la RDC seraient impliqués dans cette tentative de déstabilisation.

Les premières indiscrétions signaleraient une attaque surprise sur la résidence privée de Denis Sassou Nguesso à Mpila où il s’y trouvait peu avant de décoller pour Oyo. Un dispositif sécuritaire discret mais efficace a été mis en place par la sécurité présidentielle dans l’évacuation masquée de Sassou vers Oyo. L’ordre a été donné au pilote du jet privé de décoller en direction de Mfilou contrairement de Moukondo. Il fallait éviter de survoler Kintélé à la portée d’un missile sol-air tiré depuis le fleuve Congo.

Felix Tshisekedi qui vient d’obtenir de la SADC l’envoie des troupes au Nord Kivu a rassuré son homologue que son pays ne servira jamais de base arrière à la déstabilisation de Brazzaville.