Un faux médecin Mbochis appréhendé à l’hôpital général de Djiri 

0
1206

Un jeune homme a été appréhendé ce vendredi 21 juillet, à l’hôpital général de Djiri, dans le 9ème arrondissement de Brazzaville, pour exercice illégal de la médecine, en usurpant le titre de médecin.  

Ntsayoungui Ematome Dalich Délivrance est un agent technique de santé (ATS) formé à l’école paramédicale d’Owando, dans le département de la Cuvette, promotion 2020, qui a été appréhendé par la police ce vendredi 21 juillet. Il est accusé d’avoir usurpé la fonction de médecin au sein de l’hôpital général de Djiri, dans le 9ème arrondissement de Brazzaville. 

C’est le 20 juin dernier que le jeune homme parvient à s’infiltrer comme médecin dans cette formation sanitaire, après avoir présenté sa note de mise en stage en qualité d’ATS, signée par la Direction départementale de la santé de Brazzaville.

Selon Ntsayoungui, père du faux médecin, ce dernier souffre de troubles du comportement.  

“Celui-là est mon fils. Il était admis au concours d’entrée à l’école paramédicale d’Owando en 2018. Il était tombé malade en pleine formation. Il souffrait de troubles du comportement. Je l’ai amené à l’hôpital où il a suivi son traitement. Dès qu’il a fini son traitement, il est reparti pour finir sa formation. Il a fini sa formation en 2020”, a-t-il déclaré.

Une version confirmée par l’enquête menée par la police et la direction générale de l’hôpital de Djiri, a laissé entendre le directeur général dudit hôpital, le Dr Michel Gbala Sapoulou. 

“C’est une personne déséquilibrée mentale, donc un malade mental qui tient des propos incohérents. En arrivant elle était en civil, et après elle s’est échangée dans les couloirs, elle a mis une blouse et un stétho. En moins de 10 minutes, cet individu a été arrêté par notre service de sécurité”, a souligné le Dr Michel Gbala Sapoulou.

Face à cette situation, le jeune homme a été conduit dans un centre hospitalier habilité pour une prise en charge, a renchéri le Dr Michel Gbala Sapoulou. 

Nous emmenons l’individu actuellement en consultation au service de psychiatrie du Chu pour qu’il soit évalué et que le diagnostic de sa pathologie soit posé et qu’il soit pris en charge”, a souligné le directeur général de Djiri.