Ukraine: la Russie met en garde tout cargo céréalier en mer Noire

0
676

En mer Noire, la guerre reprend ses droits. Après une année de trêve due à l’accord sur les exportations de produits agricoles, Moscou a décrété que tout navire circulant en mer Noire sera considéré comme un bâtiment de guerre. Une annonce faite ce mercredi 19 juillet, au lendemain du bombardement du port ukrainien d’Odessa.

Après les frappes qui ont visé le port d’Odessa, détruisant des entrepôts de grain, Moscou considère, depuis ce mercredi, tout navire se dirigeant vers un port ukrainien de la mer Noire comme militaire, indépendamment de son pavillon.

C’est la conséquence du non-renouvellement de l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes qui met fin aux corridors démilitarisés mis en place il y a un an. Un retour au statu quo ante, que Vladimir Poutine impute aux Occidentaux.

Car à ses yeux, Moscou a fait preuve d’une extrême patience en renouvelant l’accord à plusieurs reprises avec l’espoir de voir les Occidentaux mettre en œuvre les clauses qui concernaient la Russie.

Le président russe a souligné qu’il attendait désormais des actions concrètes sur l’application de l’intégralité des clauses concernant la Russie pour reprendre les négociations et non pas de nouvelles promesses.

Il a encore ajouté que Moscou était prêt à remplacer les quantités de céréales ukrainiennes exportées, et même de les fournir gratuitement aux pays pauvres. Une façon de mettre les Occidentaux devant leurs responsabilités en se dédouanant de toute responsabilité sur la dégradation de la situation en mer Noire.

Ma première exigence est le retrait des sanctions sur les livraisons de céréales et d’engrais russes sur les marchés mondiaux. Deuxièmement, il faut lever tous les obstacles auxquels se heurtent les banques et les institutions financières russes qui assurent l’approvisionnement en denrées alimentaires et en engrais. Nous parlons de leur connexion immédiate au système de règlement bancaire international SWIFT. Nous n’avons pas besoin de promesses ni d’idées à ce sujet. Nous avons besoin que ces conditions soient remplies.