Tentative de suicide de Léonidas Mottom après le refus par le PCT de lui verser 100 millions cfa

0
5225

L’ancien ministre de la culture et candidat écarté à la députation dans la circonscription de Ouesso 2, Léonidas Mottom aurait tenté de mettre fin à sa vie en prenant une bonne quantité de médicaments. La cause de cette tentative de suicide serait le refus du PCT de lui verser une avance de 100 millions Cfa sur les 200 promis suite au retrait de sa candidature relative à ses dérives verbales lors d’un meeting de campagne. Il serait ruiné selon plusieurs indiscrétions.

Si certains parlent d’un chantage, d’autres par contre craignent pour la vie de l’ancien ministre de la culture et député de Ouesso, Léonidas Mottom, victime d’une forte dépression depuis le retrait de sa candidature. Il mangerait à peine et ne se laverait même plus, marchant même pieds nus.

Il n’est pas facile de vivre sans pouvoir après avoir savouré des avantages qu’il offre. Léonidas Mottom qui est passé du chômage à ministre puis député aurait tenté de mettre fin à sa vie à cause de l’argent du pouvoir. Après avoir été écarté de la liste du PCT pour le comptes des élections législatives suite à ses propos jugés séparatistes et tribaux, l’ex membre de la diaspora congolaise en France qui a siphonné les caisses du bureau congolais des droits d’auteurs serait ruiné totalement. La preuve est l’arrêt de son chantier de la base.

Pour compenser le retrait de sa candidature, le PCT lui avait promis la somme de 200 millions Cfa puis un poste juteux dans l’administration, de quoi le calmer un peu. Mais avec le temps, Mottom aurait commencé à se rendre compte des mensonges de son parti qui prétextait n’avoir pas encore reçu le Ok pour le décaissement.

Du côté de Léonidas Mottom, on soupçonnerait la direction du PCT de retenir cet argent pour se le partager au détriment de son destinataire. L’ancien député de Ouesso connaît bien les agissements de son parti. Après de fortes pressions, une avance de 100 millions lui aurait été promis juste après le premier tour des législatives à savoir le 10 juillet 2022.

Léonidas Mottom serait arrivé à la conclusion que le PCT le mènerait en bateau et son argent prendrait une autre direction, d’où cette tentative de suicide que certains prennent pour un moyen de pression.