Suspension de la grève des transporteurs en commun

0
958

La grève générale prévue par les transporteurs en commun pour le 4 mars a été suspendue. Cette décision fait suite à une réunion entre le bureau du Syndicat des transporteurs et activités connexes du transport (Sytraco), le Groupement des transporteurs terrestres du Congo (Gttc), et le ministre de tutelle, Honoré Sayi, ce jeudi 22 février, à Brazzaville.

Le bureau du Syndicat des transporteurs et activités connexes du transport (Sytraco) et le Groupement des transporteurs terrestres du Congo (Gttc), ont été reçus par le ministre en charge des Transports, Honoré Sayi, ce jeudi 22 février, à Brazzaville.

Les transporteurs ont exprimé leur insatisfaction quant aux mesures prises par le gouvernement suite à la hausse du prix du carburant, ne bénéficiant pas aux travailleurs du secteur. Ils ont déposé un cahier de charges exigeant l’ouverture de négociations pour trouver des solutions à cette préoccupation. 

« Nous avons constaté que le gouvernement avait pris les dispositions pour accorder des mesures qui étaient prises lors de la hausse du prix du carburant. Et de ces mesures, nous les travailleurs du secteur des transports, nous ne bénéficions en rien« , a déclaré le syndicat des transporteurs en commun.

Le ministre a répondu favorablement à leur demande en ouvrant officiellement la table des négociations. Les transporteurs ont ainsi suspendu leur grève en attendant les résultats de ces pourparlers, visant à bénéficier des avantages que l’Etat congolais a accordés pour atténuer le poids financier du carburant.

« Nous suspendons la grève en attendant que nous commencions les négociations, puisqu’elles sont ouvertes et voir les fruits que va nous rapporter dans la charge que nous sommes en train de supporter pour le prix du carburant« , a souligné le syndicat.  

La principale revendication des transporteurs porte sur la réduction de 15% des recettes journalières versées à leurs employeurs, dans un contexte d’augmentation des coûts du carburant que les chauffeurs doivent supporter.