Suisse : le séjour médical ( 3 semaines ) de Sassou Nguesso aurait coûté 500 millions cfa au Trésor Public

0
1325

Malgré tout le bruit sur l’hôpital d’Oyo selon les Mbochis, ultra moderne, c’est en Europe ( Suisse ) que le couple présidentiel s’est enfui pour sauver leurs vies dans une clinique privée de Montreux dont les frais seraient estimés à 500 millions cfa alors qu’au Congo, les populations meurent faute d’une ordonnance de 1000 cfa. Un président inconscient et inhumain dont le retour au pays a été applaudi par ses ministres sur le tarmac de Maya Maya dans la logique « Dieu merci que tu sois revenu, car sans toi, on est rien dans cette vie !».

Denis Sassou Nguesso est l’unique grand sorcier et Kani qui a peu de se faire soigner dans son propre pays et préfère les hôpitaux des impérialistes quand ceux -ci ouvrent les yeux sur sa gestion calamiteuse du Congo. Non content d’avoir dilapidé quelques 500 millions pour se faire soigner dans une clinique privée de Montreux en Suisse, Denis Sassou Nguesso a loué pour son retour au pays, un avion ultra moderne à 2 milliards cfa.

Au Congo, ses 12 hôpitaux n’ont pas encore vu le jour depuis le début des travaux il y a plus de 12 ans à cause du détournement du budget par son fils Kiki Sassou qu’il veut placer à la tête du pays. Son peuple n’a pas droit aux hôpitaux dignes de ce nom et d’un personnel qualifié et professionnel et peut mourir sans son remord.

Soigné en Suisse, le président congolais Denis Sassou-Nguesso est rentré vendredi. Son absence alimentait les spéculations sur sa succession.

Après trois semaines de séjour médical en Suisse, le président Denis Sassou-Nguesso, 77 ans, est rentré vendredi à Brazzaville. Un luxueux avion loué pour l’occasion est venu chercher le chef d’Etat à Genève, d’où il s’est envolé en début de matinée.

Ce Boeing 767, baptisé la dame du ciel (Sky Lady), est un palace volant, chambre à coucher avec salle de bains en marbre, salon privé et cinéma. Le premier avion où il n’y a pas besoin de porter un masque, grâce «à une technologie stérilisant l’air et neutralisant les pathogènes».

C’est en tout cas ce qu’a vanté l’équipage à un blogueur spécialisé dans l’aviation qui a effectué un vol d’essai depuis la Suisse en octobre 2020. L’appareil appartient à la compagnie Comlux, basée à Zurich. La porte-parole de la compagnie n’a pas répondu à notre demande sur le coût de ces vols et sur l’importance de la clientèle des chefs d’Etat africains. Pour son séjour privé à Genève cet été, le président Biya avait aussi utilisé le même avion.

Le séjour médical helvétique du président Denis Sassou-Nguesso, 37 ans cumulés aux commandes de cet Etat pétrolier lourdement endetté, a relancé les spéculations sur sa succession, alors qu’il a réélu en mars dernier avec 88,4% des voix au terme d’un scrutin verrouillé.

Nommé ministre en mars dernier, le fils du président, Denis Christel Sassou-Nguesso est considéré comme le probable dauphin. Fin août, il s’est rendu avec d’autres mem