Sorcellerie : suite à nos dénonciations, Total avoue enfin avoir caché 14 cas de Coronavirus

0
4469




Le 14 mars 2020, ce média dénonçait dans un article que trois employés Italiens de Eni porteurs du Coronavirus se cachaient avec la complaisance de leur direction à Pointe-Noire. Ce que cette société avait nié dans sa volonté de prendre les Congolais pour des imbéciles. Dans ce jeu de cache cache, nageait aussi la société Total. Ce jour 26 avril, une dépêche de l’agence Reuters rapporte l’aveu de Total d’avoir maintenu secret 14 cas de Coronavirus dans leurs plateformes pétrolières. Le mauvais cœur des français qui prédisaient l’hécatombe en Afrique. Dieu les a confondu.




L’alerte a été donnée par les employés Congolais en Mèr qui déconnaient la présence de deux blancs arrivés de France et porteurs du Coronavirus. Ces blancs dont l’un est pilote de surfer ont été en contacts avec des travailleurs Noirs qu’ils ont contaminé.

Le major énergétique français Total a déclaré dimanche que 14 travailleurs dont deux de son personnel ont testé positif pour le nouveau coronavirus sur ses sites en République du Congo, mais la production aux 190,000 barils par les opérations de jour n’ont pas été affectées.La République du Congo a signalé 200 cas positifs de coronavirus et huit décès depuis le premier cas le 15. mars.

P/Noire : ENI cache aux autorités 3 de ses employés Italiens atteints du Coronavirus arrivés de Milan.

Total a indiqué avoir activé son plan de lutte contre la pandémie après le premier cas pour assurer la continuité de son activité et reporter des opérations non routinières, afin de limiter le nombre de travailleurs strictement limité au maintien de sa production.




Pour cette société française, le plus important est la production pétrolière et non la santé des travailleurs Congolais. Des sources proches de la direction de Total affirment que la décision de maintenir en secret de la présence du Coronavirus parmi leurs travailleurs a été prise en consensus avec les autorités de Brazzaville.

Coronavirus: 1er décès de nombreux travailleurs infectés de Total et ENI à Pointe-Noire

Le 17 avril dernier, 25 blancs employés de Total et Eni qui ont ramené le Coronavirus à Pointe-Noire ont été évacués vers Paris pour bénéficier d’une assistance sanitaire confortable.Entre temps, des employés Congolais sont morts de la pandémie.




Il est claire que le vrai frein du développement du Congo est et sera toujours la France et ses satellites.