Selon les gens d’Oyo le Coronavirus marque une pause lors de la campagne électorale

0
1070

Ces gens-là qui ont pris le Congo en otage sont non seulement incompétents, mais aussi sadiques au point de priver les Congolais des fêtes de fin d’années pour raison de pandémie et de les envoyer à l’abattoir lors de la campagne électorale pour la gloire de leur leader émérite, l’empereur Sassou Nguesso. Le pouvoir vient de décider de l’autorisation des rassemblements populaires exclusivement toute la période que va durer la campagne électorale.

Plus rien ne sert que Thierry Moungalla apparaisse à la Télé pour pondre des bêtises sur les mesures barrières liés à la pandémie du Coronavirus. La décision de permettre les rassemblements lors de la campagne est une insulte à l’intelligence et bonne foi des Congolais, qui ont accepté de sacrifier les fêtes de fin d’années. Cette décision révèle le cynisme du pouvoir et le peu d’intérêts qu’il a pour les populations.

Alors que même aux USA, les meetings des candidats à la présidentielle se sont déroulées virtuellement pour évidemment épargner la population de la contamination au Covid-19, au Congo, on leur permet de se mélanger. Une inconscience qui vient du haut sommet, lequel est l’unique responsable de la souffrance des Congolais.

Pour ces gens-là qui dirigent le Congo, le virus du Corona qui allait nuire aux populations lors des fêtes de fin d’année marquera une pause lors de la campagne électorale. Cette humiliation et manipulation des masses aux caprices du pouvoir prouve à quel point que ce pays est loin de sortir de la faillite avec cette classe dirigeante.

Les populations de la ville de Nkayi ont bel et bien raison d’avoir renoncé définitivement au port de masque et au respect des mesures barrières. La police devrait arrêter son harcèlement et les autorités lever toutes les restrictions comme au Benin.